Fermer
menu

Coups de gueule de la semaine et gadgets de bureau anti-canicule…

ExcluwebAujourd’hui c’est vendredi, jour du zapping emploi de la semaine. Malgré le calme de l’été, les actus continuent d’affluer sur la toile telles les vagues sur le sable… Mais l’heure n’est pas à la poésie. Penchons-nous plutôt sur les infos qu’il ne fallait pas manquer ces derniers jours.
On commence par l’affaire, ou plutôt, le « ras-le-bol » de la semaine. Ces derniers temps, plusieurs employés de différentes entreprises se sont fait licenciés pour avoir voler des légumes. Pour Actuchomage, « Quand on ne jette pas la nourriture, on jette le salarié ». Idem dans 20minutes, pour qui ce motif de licenciement est en vogue, même en Belgique. En effet, récemment, « deux employés handicapés d’un cabinet d’avocat parisien affirment avoir été licenciés pour avoir ramassé les restes d’un buffet » expliquait Lexpress.fr. Chez ED, une salariée s’était fait mettre à pied pour avoir apparemment pris des poireaux, des salades et du persil défraichis au magasin pour nourrir sa basse-cour (sur terrafemina.com). Un peu avant, un employé d’un Monoprix de Marseille était licencié pour avoir récupéré des melons de l’enseigne dans la poubelle. L’histoire finie bien puisqu’il ne sera finalement pas licencié. Cela aurait été dommage à deux ans de sa retraite…

  • Côté réseaux sociaux, La Tribune rappelle qu’éliminer un candidat à cause de son profil Facebook est légal aux USA. Il est donc vraiment temps pour les candidats qui ne l’ont pas encore fait de « faire le ménage » sur leur Facebook ! Ce dernier a d’ailleurs publié un guide « Facebook pour l’entreprise » pour qu’elles aussi maîtrisent un peu mieux leur com’ sur la toile. A lire sur le blog du Modérateur. Enfin, pour les chercheurs d’emploi, Crédit Agricole propose son expertise et répond à la question « Trouver un job avec les réseaux sociaux » en vidéo. Instructif :

 


Trouver un job avec les réseaux sociaux par Credit Agricole

  • Parmi « les études à la con de la semaine », on apprend grâce à Science Daily que les hommes qui flirtent au travail ont tendance à être moins satisfaits de leur emploi. Le genre d’info très utile qui risque de plaire aux managers ! Chez les femmes, si ce qu’elles font à la maison était considéré comme un travail, les mères au foyer seraient payées 42.000 euros par an, soit 3.500 euros par mois révèle le journal belge 7sur7. « La mère moderne fait beaucoup de sacrifices et abat une tonne de travail, sans que cela soit reconnu », explique l’étude. Et c’est seulement maintenant qu’on s’en rend compte ?! Coté couple, Lentreprise.com nous explique comment « Survivre à… un conjoint workaholic » pendant les vacances. Radical, mais efficace ?!

 

  • Gadget tekianoEnfin, de l’insolite avec une ingénieuse « veste climatisée » conçue au Japon. L’idée : rafraîchir les salariés lors des coupures de courant dues à l’accident de Fukushima… A découvrir sur maxisciences.com. D’autres gadgets spécial canicule existent pour vous rafraîchir au bureau. Ils sont à découvrir sur tekiano.com. Reference.be avait déjà fait une liste de sympathiques gadgets pour apprécier l’été au bureau juin dernier. Allez, après tant de lectures, c’est le moment d’aller prendre un rafraichissement au bord de la piscine… Bonnes vacances !

 

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.