Fermer
menu

Quand les patrons descendent dans la rue…

00manifpatron« Qui de mieux qu’un patron ou une patronne pour défendre vos droits ? Qui peut le faire mieux que celui qui vous paye ? » Quand les patrons descendent dans la rue, c’est pour prendre la défense des droits de leurs salariés. Enfin une telle scène aurait lieu dans un monde idéal où les patrons seraient nos amis, expliquent les québécois de Syndicat Avenir dans une série de vidéos à l’humour décalé.
Des clips que nous avions déjà présentés précédemment mais qui demeurent d’actualité. D’une part après les événements survenus au Québec lors des manifestations du printemps érable mais également après l’annonce des différents plans sociaux à venir en France. Le message de Syndicat Avenir pourrait ainsi inspirer les salariés français, traditionnellement sous syndiqués, à s’engager auprès des centrales représentatives. Et peut-être inciter ces dernières à mieux communiquer auprès des employés…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. béatrice
    23 juillet 2012 - 13h54

    Simplement génial ! Je connais des patrons en l’occurrence le mien, qui serait tout à fait capable de descendre dans la rue pour défendre mes droits à mes côtés. Voire même de manifester avec d’autres entrepreneurs comme dans la vidéo ci-dessus. Et je pense que cet « espèce » de patron est très représentatif dans les petites structures.

  2. Priscilla
    23 juillet 2012 - 16h43

    @Béatrice : Il est parfois bon de rappeler que tous les patrons ne sont pas des voyous !

  3. francois
    25 juillet 2012 - 22h48

    Cela peut être vrai pour ceux qui n’ont pas encore fait la culbute sur leurs investissements personnels, après, j’en doute un peu !

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.