Fermer
menu

La VAE avec le Greta : un véritable levier d’évolution professionnelle pour les salariés

Fort de son potentiel d’une trentaine de conseillers, le réseau des 4 Greta bretons informe et conseille les salariés et accompagne les entreprises dans leur plan de formation. Les Greta accompagnent également chaque année environ 500 personnes dans leur parcours de VAE, du niveau V (CAP) au niveau III (Bac+2), pour un taux de réussite tous niveaux confondus de 77%.

La VAE permet, quels que soient l’âge, le niveau d’études ou le statut de son bénéficiaire, de faire valider les acquis de son expérience pour obtenir une certification reconnue (diplôme, titre, CQP). La seule condition à remplir est d’avoir plus de 18 ans et de justifier d’une expérience d’au moins un an (1600 heures) en rapport avec le diplôme visé. Plus de 700 diplômes professionnels sont accessibles par ce dispositif.

Une démarche plus simple qu’il n’y paraît

« Nous sommes dans une phase de nouveauté en ce qui concerne la VAE, et nous faisons face à une véritable mutation de la validation des acquis » explique Florence Soutra, Coordinatrice DAVA (Dispositif Académique de Validation des Acquis). Plusieurs changements se sont en effet opérés au 1er janvier 2017 dans le cadre de l’application de la Loi Travail. Ainsi, la durée minimale d’ancienneté requise pour que la demande de validation de VAE soit recevable passe de 3 ans à 1 an, que l’activité ait été exercée de façon continue ou non, ce qui facilite grandement l’accès au dispositif pour les salariés.

« La première étape est de faire un diagnostic avec un interlocuteur du Greta »

Depuis le 1er janvier 2017, la thématique de la VAE doit également être abordée lors de l’entretien professionnel obligatoire prévu tous les deux ans entre l’employeur et le salarié. Seul problème, « les grandes entreprises connaissent très bien la VAE, mais ce n’est pas le cas des plus petites entreprises » analyse Florence Soutra. « Les PME/TPE ont donc besoin d’un accompagnement simple, clair, et méthodique ». Et c’est justement ce que propose le réseau des Greta en Bretagne. Sans compter qu’il met ses plateaux techniques et des moyens humains à disposition de toutes les entreprises.

« La première étape pour un RRH est de faire un diagnostic avec un interlocuteur du Greta spécialisé sur son secteur » précise la Coordinatrice DAVA. Le Conseiller en formation Continue du Greta est l’interlocuteur privilégié de l’entreprise. Cet accompagnement opérationnel soutient efficacement les RRH de l’entreprise et facilite le management en interne du projet global de formation des salariés. Le réseau des Greta en Bretagne s’inscrit d’ailleurs dans une démarche qualité « accompagnement VAE » depuis 2002.

Des avantages multiples pour les entreprises comme les salariés

La VAE comporte de nombreux avantages pour les RRH. Elle participe en effet à renforcer la motivation des salariés et à les fidéliser. « C’est un moyen de reconnaissance des compétences acquises par les collaborateurs. Elle permet de répondre au besoin de disposer de personnels qualifiés et de donner une lisibilité des compétences dont dispose l’entreprise. Elle favorise également le sentiment d’appartenance au Groupe et donc permet de fidéliser des professionnels reconnus. » explique Monoprix, enseigne qui a fait appel au Greta.  Pour la Carsat Bretagne (la Caisse de retraite et de la santé au travail), la VAE constitue un véritable « outil de motivation interne et de valorisation du personnel. Elle valorise les savoir-faire et les métiers de l’entreprise. Elle crée une dynamique au sein de l’entreprise, favorise l’implication dans les équipes.»

« Le capital humain, un enjeu majeur pour la performance de l’entreprise »

Autre avantage : celui d’accompagner l’évolution des salariés et d’identifier les nouvelles compétences nécessaires dans l’entreprise. Pour Mac Donald France, qui compte 1285 restaurants et 70 000 salariés, « la VAE permet de sécuriser les parcours des salariés qui n’ont pas pu suivre un cursus complet de formation initiale, de rendre les trajectoires professionnelles plus flexibles et de favoriser la mobilité interne. » La VAE s’inscrit donc comme un levier important pour la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Enfin, elle vise également à certifier les salariés en manque de qualification. « Depuis 2004, plus de 500 salariés ont bénéficié d’un suivi individualisé et ont valorisé par un diplôme leurs compétences et savoir-faire acquis sur le terrain. » témoigne la Fnac. Résultats : « En 2013, nous avons enregistré 100% de validation totale pour le Bac Pro Commerce, le Bac Pro Accueil et relation clients usagers et le Bac Pro Logistique » précise l’enseigne.

Plus globalement, la VAE peut devenir un véritable levier de croissance, en permettant de pérenniser les savoir-faire et d’améliorer la compétitivité de l’entreprise. « L‘entreprise évolue en permanence afin de s’adapter aux pressions concurrentielles et aux mutations technologiques. Dans cet environnement, le capital humain est un enjeu majeur pour la performance de l’entreprise » précise Jasmine Gourong, Conseillère en Formation Continue du Greta de Bretagne Occidentale.

Valoriser sa marque employeur en formant ses salariés

« Les entreprises sont actuellement dans une démarche d’amélioration de leur image de marque et de la qualité de vie des salariés. Proposer une démarche de VAE est un facteur de prise en compte et de respect de ses salariés » explique Jasmine Gourong. « La VAE s’inscrit dans un projet global de l’entreprise et cela évite que chaque individu se forme de manière isolée » ajoute la conseillère.

Webhelp, centre d’appel à Vitré comptant 590 collaborateurs dont 360 permanents en CDI, a fait appel au Greta. Pour la société, « ce type de projet est valorisant tant pour les candidats qui valident un diplôme sur la base de leur expérience professionnelle que pour l’entreprise qui participe ainsi au développement et à l’épanouissement de ses collaborateurs ». D’ailleurs, les salariés de cette entreprise ont particulièrement apprécié que la démarche de VAE soit portée par l’entreprise selon Jasmine Gourong. « Cela leur a permis de mener une réflexion sur leur propre travail et la démarche est devenue un projet partagé de tous ».


Focus : La VAE, une démarche également individuelle

Au Greta, un conseiller est chargé d’accompagner les salariés intéressés par la démarche de VAE. L’objectif : évaluer la pertinence de la certification ciblée. Le conseiller VAE du GRETA accompagne le salarié dans le choix des activités significatives qu’il développera dans son dossier VAE, le soutient dans la rédaction de ce dernier et le prépare également à l’entretien avec le jury. Une fois le parcours de VAE achevé, trois types de validation sont possibles : totale, partielle ou nulle.

Si l’entreprise décide de soutenir le salarié dans son initiative, elle peut prendre en charge sa demande individuelle de VAE sur le plan de formation de l’entreprise ou dans le cadre d’une période de professionnalisation. Si le projet du salarié ne répond pas aux besoins de l’entreprise, il est possible de l’orienter vers le congé VAE (prendre contact avec le FONGECIF pour connaître ses conditions de financement). De son côté, le salarié peut également mobiliser son Compte personnel de formation (CPF) qu’il peut abonder si le nombre d’heures disponibles n’est pas suffisant.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. bouchareb abdeldjalil
    28 mars 2017 - 15h21

    salut ;
    je veux avoir avoir une formation de courte durée en assurance
    je vous informe que je suis un cadre supérieur dans une société algérienne d’assurance

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.