Fermer
menu

Un slogan pour l’emploi

Le slogan est un raccourci, les marketeurs le savent bien. Son impact a une durée variable. S’il sonne bien, il peut rentrer au panthéon des phrases chocs où le poids des mots lui donne la légèreté d’une devise universelle. Mais gare à l’effet boomerang de la formule trop répétée et mal ciblée. Il est un slogan qui, actuellement, vient se frotter à la réalité avec la violence d’une tarte à la crème contre un mur de briques. Vous l’avez deviné c’est « Travailler plus pour gagner plus ». Parangon inversé du « Travailler moins pour gagner moins », plus très vendeur dans notre ère post-35h, ce slogan véhicule un pléonasme. Si on travaille plus c’est tout de même normal de gagner plus, non ? Cette évidence intrinsèque constitue à la fois la force et la faiblesse de ce slogan. Le côté « plus-plus » fonctionne bien à l’oreille mais au final, reste vide de sens puisqu’il laisse totalement de côté ceux qui n’ont pas de travail. Il faut donc trouver un nouveau slogan, une alternative vraiment adaptée à la problématique de l’emploi.

Voici plusieurs propositions, alors votez ! Vous pouvez aussi laisser vos propositions de slogans en commentaire…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Frédérique
    7 juin 2007 - 13h43

    Travailler différemment pour vivre heureux.

  2. christophe
    7 juin 2007 - 13h57

    Bonjour,

    Il est vraie que depuis quelques années ont ne s’intéressent qu’à la forme du problème de l’emploi et de l’économie et non au fond. Les différentes suggestions ou propositions ne font que retarder l’innévitable. Aujourd’hui, le citoyen devient une marionnette et n’arrive même plus à exprimer ses idées. Le slogan « plus-plus » comme vous le dites ce retrouve également dans le management des entreprises, mais à qui il profite? A mon sens pas à ceux qui en on besoin.

    Cordialement

  3. enistab
    7 juin 2007 - 14h44

    Puisqu’ils veulent tous rassembler sans assembler (et oui c’est du travail, pour le coup), une lapalissade dite avec aplomb peut faire office de révélation. Un bon slogan est un slogan avec lequel tout le monde peut être d’accord : y trouver un sens en accord avec ses opinions ou engagements.
    Plutôt que d’ajouter un « avoir » supplémentaire au terme « travailler » (sortons du tout consumériste), je jouerais sur la dualité sémantique du terme travail : ce que l’on y aime, ce que l’on n’y aime pas. On appose alors le terme générique « travail » à un terme négatif représentant sa dérive perverse. « Travailler » est de ce fait naturellement associé par l’individu à sa version positive personnelle, si le second terme représente bien une aversion collective.
    Les personnes font des travaux trop variés pour se mettre d’accord sur une valeur positive commune du travail : « gagner plus » n’a, comme vous le disiez, pas le même sens pour celui qui ne travail pas, peu ou trop. Cependant on peut les accorder sur le côté asservissant comme devant être combattu et, par la magie de la sémantique, faire valoir à chacun une vertu du travail (qui leur sera personnelle mais tous en trouverons une d’où une impression de communautarisme). Tout est dit, sans rien dire : essence du marketing politique, le slogan.

    Je proposerais bien : « Travailler (et) non s’abrutir »

  4. FmR
    7 juin 2007 - 14h57

    > enistab
    Merci de votre riche contribution à ce débat sémantique. Vous avez raison, la dualité du travail (qui est une torture rappelons-le, cf. son origine étymologique) empêche de lui affecter une valeur positive ou négative. Tout dépend du vécu de chacun. Et c’est tout l’art du slogan d’objectiver une subjectivité pour l’imposer au plus grand nombre.
    En tout cas je retiens votre proposition.
    @ bientôt.

  5. FmR
    7 juin 2007 - 15h02

    > Frédérique, ta proposition me plaît, c’est quand le bonheur ?

17 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.