Fermer
menu

Bilan positif pour le CV anonyme en Allemagne

Le CV anonyme, outil anti-discrimination à l’embauche, est expérimenté par 5 entreprises et 3 administrations publiques allemandes depuis novembre 2010. Selon un premier bilan, les résultats sont plutôt positifs : l’anonymisation du CV permettrait aux DRH de mieux se concentrer sur les compétences professionnelles des candidats.

En Allemagne, la discrimination à l’embauche touche la population d’origine turque en particulier, la plus présente dans le pays. Ainsi, l’Institut allemand sur l’avenir du travail IZA indique qu’un candidat au nom d’origine turque a 25% de chances en moins qu’un Allemand « de souche » d’être retenu pour un entretien d’embauche.
L’utilisation du CV anonyme a pour objectif de réduire ce type de discriminations à l’embauche : celles liées à la couleur de la peau, à la situation familiale, au sexe ou à l’âge. En France, le débat a récemment fait rage sur sa généralisation et le bilan de son expérimentation n’était pas probant. Mais en Allemagne, la situation est toute autre. En novembre 2010, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations y a lancé un projet pilote s’inspirant d’une expérience menée aux Etats-Unis, en Belgique et en Grande-Bretagne. Quatre grandes entreprises renommées y participent (L’Oréal, Deutsche Post, Deutsche Telekom, Procter&Gamble) ainsi qu’une PME et trois administrations publiques allemandes. Pendant un an, ces entreprises se sont engagées à recevoir des CV sans photo ni données personnelles sur le candidat, via différentes méthodes. Les résultats ne sortiront qu’au printemps 2012 mais le premier bilan de l’expérience est plutôt prometteur.
Les compétences mises en avant
En six mois, 4000 CV anonymes ont été traités et 111 personnes embauchées. Contrairement aux craintes exprimées par les DRH, l’anonymisation des CV n’a entraîné aucune surcharge de travail. L’absence de photos en particulier permettait même aux DRH interrogés « de mieux se concentrer sur les compétences professionnelles des candidats » explique Christine Lüders, Présidente de la Federal Antidiscrimination Agency (FADA). Pour autant, le gouvernement allemand souhaite laisser le choix aux entreprises de mettre en place ce dispositif ou non.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.