Fermer
menu

« Pourquoi j’ai versé 1,6 million d’euros à mes salariés »

Cette semaine, dans le cadre de sa rubrique « Tribunes RH », Mode(s) d’Emploi s’intéresse à l’actualité et en particulier à celle de Starterre, une entreprise basée à Saint-Fons au sud de Lyon, dont les salariés se sont vus verser 1,6 million d’euros à partager entre tous. Une annonce qui a forcément fait le buzz. Nous avons voulu en savoir plus sur Jean-Louis Brissaud, ce patron pas comme les autres. Il a bien voulu nous expliquer sa vision du management. Avec comme source d’inspiration l’homme d’affaires japonais et prêtre bouddhiste Kazuo Inamori, Jean-Louis Brissaud a de quoi inspirer de nombreux dirigeants à son tour.

« Pour les 25 ans de sa société Starterre, spécialisée dans la vente automobile, son  PDG Jean-Louis Brissaud a réservé une surprise de taille à ses collaborateurs : il a décidé de leur reverser une partie des bénéfices de l’entreprise, soit 1,6 million d’euros à partager entre la centaine de ses salariés. En fonction de leur date d’entrée dans l’entreprise, ils ont ainsi reçu de 500 euros à 35 000 euros pour les plus anciens.

Le management participatif pour pérenniser l’entreprise

« Notre philosophie est basée sur le management participatif : il s’agit de laisser aux équipes un maximum d’autonomie dans le travail pour permettre de favoriser l’émergence de la créativité. La notion de partage est dans notre ADN : tous nos salariés bénéficient d’un salaire fixe ainsi que d’une prime variable en fonction des résultats annuels du groupe. Ils bénéficient également chaque trimestre d’une prime en fonction de la situation financière de l’entreprise. D’ailleurs, notre société se porte tellement bien qu’elle affiche une progression à 2 chiffres chaque année et elle devrait atteindre un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros en 2017.

« Avec le management participatif, vous pouvez emmener vos équipes au bout du monde. »

Notre modèle occidental est plutôt basé sur un management individualiste et vertical. C’est très bien pour les startups, dont l’objectif des fondateurs est de revendre, mais pas pour les dirigeants qui souhaitent pérenniser leur entreprise. Dans ce cadre, le management participatif est tout à fait adapté. Etre dans l’empathie et altruiste n’est pas du tout incompatible avec le fait d’être une entreprise performante et rentable, bien au contraire. Avec le management participatif, vous pouvez emmener vos équipes au bout du monde. Sur ce plan, Kazuo Inamori, grande figure du Japon, est très inspirant. (Prête bouddhiste, fondateur de deux empires industriels, sauveur de Japan Airlines, l’homme d’affaires de 85 ans prône l’altruisme comme philosophie de management).

Reverser une partie des bénéfices aux salariés

Cette année, pour les 25 ans de Starterre, nous avons décidé de marquer le coup. L’annonce s’est faite à l’occasion d’un déjeuner organisé avec l’ensemble de la société : après avoir fait le tour des projets et des résultats de l’entreprise, nous avons annoncé que nous allions partager 1 600 000 euros entre tous, c’est-à-dire entre nos 103 collaborateurs. Pourquoi ce choix de reverser une partie des bénéfices de l’entreprise ? Tout simplement parce chez Starterre, les salariés bénéficient déjà de nombreux autres avantages : de futurs locaux neufs, des salles de massage avec des professionnels qui viennent régulièrement soulager les problèmes de dos des collaborateurs… Nous veillons au bien-être de nos salariés. Nous faisons en sorte qu’ils soient bien et s’ils le sont au travail, ils le seront chez eux. C’est la base du bonheur au travail.

Nous donnons l’impulsion, les grandes idées, la direction à prendre en quelques sortes et ensuite chaque service est consulté en fonction des projets. Nous sommes à l’écoute des nouvelles idées. Toutes ne sont pas réalisables mais beaucoup sont très bonnes. Nous construisons l’avenir de l’entreprise ensemble.

Les bonnes pratiques sont là, il suffit de regarder !

Il est temps aujourd’hui de braquer les projecteurs sur les entreprises françaises qui font le tissus économique français. On parle beaucoup des pratiques de management, parfois discutables, à l’œuvre dans certains grands groupes mais jamais des bonnes pratiques et des initiatives mises en place dans les PME, qui représentent pourtant la majorité des entreprises françaises. Beaucoup d’entre elles ont la même philosophie que Starterre et sont très proches de leurs salariés. Mais comme on dit « les gens heureux n’ont pas d’histoires » : les médias ne parlent pas de ces entreprises dans lesquelles tout va bien. Starterre est une PME où tout le monde se connaît : je connais tous mes salariés et leurs problématiques. Cela me permet d’être très réactif quant aux problèmes qui peuvent se poser.

Nous sommes fier d’inspirer à notre tour les entreprises et les professionnels qui travaillent avec nous. J’entends souvent dire : « c’est incroyable l’ambiance qui règne chez vous, tout le monde est très sympathique ». Le bonheur au travail est contagieux et en nous côtoyant, beaucoup de dirigeants d’entreprises ont envie d’envisager leurs pratiques managériales sous un autre angle. »

www.starterre.fr

(via NatCordeaux)

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.