Fermer
menu

Qu’est-ce que les entreprises peuvent encore mettre en place pour attirer les talents ?

Notre série « Tribunes RH » propose aux acteurs du recrutement, de l’emploi et de la formation, de prendre la parole sur Mode(s) d’Emploi. Didier Pitelet, Président de l’agence de communication Onthemoon, revient sur les tendances et enjeux de la communication RH aujourd’hui. Guerre des talents, marque employeur, transparence et cohérence… Panorama des défis qui attendent les entreprises pour être attractives en 2018.

La guerre des talents, on en parle depuis longtemps. A l’ère des Millenials, elle a tardé à venir pour aujourd’hui concerner tout le monde et toutes les générations.

Le traitement médiatique du chômage de masse teinte de grisaille la réalité, eu égard à un contexte inédit de pénurie et de chômage concomitant. Avec 2,5% de chômage chez les cadres en Ile-de-France et 3,5% sur le plan national, la guerre des talents est pourtant bien là (source : Apec).

De fait, les entreprises qui arrivaient à recruter avec des bouts de ficelle vont devoir s’habituer à investir massivement pour espérer, peut-être, attirer les bons candidats. Depuis dix ans, le seul mot d’ordre était « faire vite et pas cher » pour recruter sous la pression des directions financières qui ont géré le développement RH avec une main de fer ! Même si 2018 subit encore des budgets de rigueur votés fin 2017, la tendance est bien là : il va falloir communiquer pour recruter !

Il y a encore un fossé entre la réalité sublimée par la com’ des entreprises et la réalité vécue

Les entreprises, suite à la décade de l’impuissance, ne savent plus communiquer et encore moins s’adapter aux nouvelles donnes sociologiques, pour le plus grand bonheur des consultants. En dix ans, le monde est devenu totalement fluide, les usages numériques ont envahi le quotidien, les rapports humains se publient plus qu’ils ne se vivent, la confiance et la transparence sont élevées en totems culturels… Côté entreprise, malgré l’hyper médiatisation des startups, ou dans une moindre mesure du concept d’entreprise libérée, les habitudes ont la vie dure : toujours aussi hiérarchiques et adeptes des injonctions contradictoires du quotidien. Toutefois, un mot d’ordre, RSE oblige, il faut ravaler la façade aux couleurs du bonheur et du bien-être à tous les étages !

« Il y a un monde entre la communication et la vraie vie des salariés »

Même si les bonnes intentions sont toujours louables, il faut avant tout qu’elles soient le miroir de la réalité. Force est de constater que dans une majorité de cas, il y a un monde entre la communication et la vraie vie des salariés, et ce malgré le babyfoot ou la salle de sieste (venir au travail pour dormir est un concept intéressant en soi).

Les entreprises qui gagneront la guerre des talents ne sont pas celles qui dépenseront le plus

Les entreprises qui gagneront demain la guerre des talents ne sont pas celles qui dépenseront le plus de budget, même si cela sera bien évidemment important, mais celles qui le dépenseront pour se rendre accessible, travailler vraiment la transparence et la cohérence entre vie « sublimée » et réalité ! Le maitre mot sera « être vrai » : les tricheurs de l’humain, y compris nombre d’entreprises qui collectionnent les trophées RH, continueront certes à attirer pour la carte de visite mais vont devoir faire face à un bad buzz croissant sur leur style managérial.

Les entreprises qui gagneront la guerre des talents seront celles qui élèveront leur ambition humaine au même niveau que leur ambition économique et sauront faire de leur marque employeur un enjeu de gouvernance. La guerre des talents ne sera pas celle des outils ou autres solutions miracles de sourcing mais se jouera sur la qualité du contenu, sa véracité et l’engagement des dirigeants à incarner un vrai message employeur !

Le management, nouveau média de la marque employeur

Le management va s’imposer de loin comme le premier media de toute stratégie de marque employeur dans les années à venir. Une révolution culturelle est en marche qui élève déjà la culture d’entreprise en postulat de la relation candidats/salariés/employeurs.

Les nouvelles générations de recruteurs de la génération Y vont devoir aussi se familiariser avec le concept de marque employeur et s’ouvrir au marketing en ayant l’humilité de la démarche car ce n’est pas parce que l’on est digital native, que l’on se transforme en parfait ambassadeur de la marque employeur de son entreprise.

Le futur recruteur sera un véritable reporter

Le parfait recruteur va devenir un homme/une femme orchestre capable d’imaginer de vraies stratégies d’encerclement multi canaux, pour à la fois développer une empreinte numérique forte, une visibilité on et offline et se muer en reporter maison pour faire partager sur les réseaux sociaux la vraie vie de son entreprise.

Au sein de la DRH, son expertise n’est plus uniquement dans la technicité mais aussi dans la capacité à promouvoir et à influencer toutes ses parties prenantes, internes et externes, à commencer par sa hiérarchie. Son ROI ne se mesurera pas uniquement comme au siècle dernier au nombre de CV reçus mais bien à l’étendue de l’influence employeur de son entreprise. Bref un mouton à 5 pattes est né !

À lire également :
9 conseils pour rédiger une offre d'emploi attractive


Qui est Didier Pitelet ?

Reconnu comme l’un des meilleurs experts européens en communication et en management, Didier Pitelet, après 16 ans passés chez Publicis à la tête de plusieurs entreprises de conseil et de communication, a fondé Onthemoon, en 2006, dédiée à tous les enjeux de culture d’entreprise. Il est aussi membre de l’ACCE (Association des Conseils en Communication pour l’Emploi) et Partenaire du Cercle du Leadership. Ses ouvrages et notes de conjoncture développent depuis plus de vingt ans les enjeux de gouvernance d’entreprise et de management des relations humaines pour les années à venir. Il a publié en mars 2016 aux éditions Eyrolles « Le Pari de la Culture, petit éloge de la culture d’entreprise », préfacé par Matthieu Ricard.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.