Fermer
menu

Travailler coûte que coûte ?

SemainequalitedevieautravaiInutile de s’attarder sur la proposition d’amendement déposée par l’inénarrable Frédéric Lefebvre, chef d’escadrille porte-parole de la majorité… Pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi il propose ni plus ni moins aux personnes en arrêt maladie ou en congés maternité de continuer à travailler depuis chez eux… Un amendement qui tombe plutôt mal.
Car dans deux semaines, du 11 au 19 juin 2009, se déroule la 6ème semaine pour la qualité de vie au travail. Une manifestation organisée chaque année par l’Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail). Un réseau qui travaille déjà activement sur les questions de stress au travail, de gestion des âges, de risques professionnels, de prise en compte du handicap… Et dans ces domaines il y a déjà beaucoup de choses à faire pour améliorer le quotidien des salariés avant de parler de travailler pendant les congés (pourquoi pas tant qu’on y est supprimer ces congés parentaux, maladie ou maternité ?). Cette semaine sera d’ailleurs l’occasion de débattre des priorités à travers une centaine de manifestations (colloques, tables rondes, visites d’entreprises, films, débats, expositions, pièces de théatre…) partout en France. La qualité de vie au travail sera donc à l’honneur du 11 au 19 juin, ce serait bien d’en parler.
Quant à Frédéric Lefebvre, il ferait mieux d’aller se reposer à la maison pour laisser la place à d’autres, au moins pendant une semaine, ça nous ferait des vacances.

Voir le site de la 6ème semaine de la qualité de vie au travail.

 

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Véronique
    26 mai 2009 - 18h22

    Hum, je n’avais pas vu ça! Inénarrable comme tu dis!!

  2. Touline
    27 mai 2009 - 10h52

    Oui, mais de chez lui, il peut peut-être avoir encore des idées inénarrables…

  3. Arlette
    27 mai 2009 - 16h19

    Frédériiiiiic ! Je t’aiiiiime ! Suite à cette magnifique idée, je propose également quelques menus ajustements au code du travail, nécessaires à la résolution de la crise. Ba ui, comme dit Frédéric, pour relancer l’économie, il faut tra-vai-ller !

    – Annulons donc les primes de nuit, de week-end, de pénibilité et autres inventions malsaines des syndicats. Ba oui, le travail reste le travail, je ne vois pas pourquoi on serait plus que le Smic juste pour avoir décalé ses heures.

    – Enlevons les pauses obligatoires. C’est un coup monté par les gauchistes pour ne rien faire au moins 20 minutes par jour.On sait tous que les travailleurs ne font déjà pas grand chose.

    – Offrons la possibilité aux salariés qui le souhaitent (ou à qui leurs patrons auraient soufflé l’idée), de travailler pendant leurs congés payés. Ba oui, le dossier Jovibar, il va pas avancer tout seul pendant que José se dore la pilule au camping de Palavas les flots. Non mais.

    – Sus aux 35 heures. Laissons les dirigeants décider d’une certaine productivité à atteindre, les salariés n’auront qu’à partir quand tout sera fini. Mais pour ne pas tomber dans l’absurde, si par hasard ils finissent en ayant travailler moins de 35h, il faudra bien sûr leur retrancher une partie de leur salaire. Ne pas appliquer à l’inverse, ce serait la ruine de la compétitivité de nos entreprises à l’étranger.

    – Indexons nos salaires minimum sur une moyenne mondiale. çà pourrait tourner aux alentours de 1 ou 2 euros par heure, idéal pour éviter que nos entreprises ne délocalisent. Et paf, dans les dents la Chine !

    – Laissons la possibilité aux employés de travailler pendant leurs CP et leurs congés maternité. Ah non pardons, Frédéric m’a grillé sur ce coup là.

    Allez, je couche la suite sur papier pour envoyer directement à l’intéressé, çà pourrait lui donner quelques bonnes idées.

  4. France
    27 mai 2009 - 21h51

    Arlette … pourquoi s’arrêter en si bon chemin 🙂

    Je propose que sur chaque salaire soit prelevé un pourcentage pour régler les frais de fonctionnement : téléphone, photocopie, ligne internet, fournitures. Plus sur le salaire est bas et plus le pourcentage est élevé, tout le monde sait que les pauvres instrumentalisent leur entreprise.

    L’entreprise aménagera des box (3 m² suffiront) où les salariés dormiront (un loyer sera prelevé sur leur salaire). De cette façon, ils ne perdront plus de temps dans les embouteillages, la CPAM économisera sur les accidents de trajet et cela résoudra la crise du logement.

    Finalement, ce Frédéric joue petit bras avec sa proposition 🙂

  5. Arlette
    28 mai 2009 - 9h27

    @ France : je propose de monter un grenelle de l’emploi. Il ne nous reste plus qu’à trouver des participants godillots et à masquer le résultat avec une actu un peu people. Et hop !

2 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.