Fermer
menu

Travailler chez Google : 11 faits et chiffres étonnants

Google est devenu l’employeur de référence dans le monde. La firme de Mountain view soigne ses employés et se soucie de leur bien-être en leur offrant de nombreux avantages. Ses méthodes de management inspirent beaucoup de start-up et d’entreprises. Fin octobre, la société Google a été classée par l’Institut Great Place to work comme la meilleure multinationale où il fait bon travailler dans le monde. Et quelques jours auparavant c’est LinkedIn qui classait Google en tête des 100 entreprises les plus désirables. Pourquoi tant d’amour pour le célèbre moteur de recherche devenu un géant du web ? Voici 11 faits et chiffres étonnants qui vont vous convaincre que Google a tout de l’entreprise idéale. Mais comme dans tout paradis, il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus !

Google-Paris

1. Si vous postulez chez Google vous avez 0,2% de chance d’être embauché

Les services de recrutement de Google reçoivent 3 millions de candidatures chaque année. Et ils n’en retiennent que 7000… Cela signifie que seulement un candidat sur 428 est embauché au final à l’issue du processus de recrutement, ce qui fait de Google un lieu où la sélection est encore plus sévère que pour entrer à Harvard, Yale ou Stanford. D’après le DRH de Google, Laszlo Bock, pour certains postes le recrutement peut durer entre 6 et 9 mois avec parfois entre 15 et 25 entretiens d’embauche pour un seul candidat.

2. Les 5 erreurs à éviter sur un CV selon le DRH de Google

Le même responsable des ressources humaines a réussi à bannir récemment les casse-têtes et les questions bizarres qui n’apportaient rien pour revenir à des méthodes plus « classiques ». Récemment Laszlo Bock a confié les 5 erreurs à ne pas commettre dans un CV. L’erreur rédhibitoire à ses yeux c’est la faute de frappe. La deuxième erreur à éviter c’est de faire un cv trop long. La 3ème c’est d’avoir un CV dont le format n’est pas lisible : il conseille une police d’au moins 10, des marges d’un peu plus d’un centimètre de chaque côté, le tout écrit en noir sur fond blanc. Evitez aussi de dévoiler des infos confidentielles (4ème erreur classique) ou de mentir sur votre CV, une 5ème erreur fatale qui conduira votre CV directement à la poubelle.

3. Le profil idéal pour bosser chez Google : smart and creative

How-Google-works

Dans How Google Works Eric Schmidt et Jonathan Rosenberg, deux dirigeants historiques de Google, expliquent quel est le profil idéal pour s’épanouir chez Google et comment la firme fait pour les laisser s’exprimer. Ils les appellent des « smart creatives » dont la vocation est d’imaginer et de lancer des produits hallucinants dans des délais tout aussi hallucinants. Vous pensez avoir l’étoffe d’un smart creative ? Si c’est le cas Google fera tout pour laisser s’épanouir votre talent principal : la capacité à scaler des projets et les reproduire à grande échelle.

4. Google dépense 80 millions de dollars par an pour nourrir ses employés

La nourriture à volonté et gratuite pour tous les employés, c’est une tradition depuis la naissance de Google. Avec le temps et la croissance des effectifs, cet avantage en nature a pris des proportions démesurées avec des restaurants dans tous les coins des Googleplex. En moyenne un employé n’est jamais à plus de 45 mètres (150 pieds) d’un lieu où il peut se restaurer ou réchauffer un plat. En 2008, Google ne comptait encore « que » 18.000 employés dans le monde mais servait déjà 40.000 repas par jour pour un coût annuel estimé à 80 millions de dollars. A l’époque, les équipes de restauration représentaient déjà 675 personnes et la viande de poulet coûtait à elle seule un million de dollars par mois. En 2014, les effectifs sont deux fois plus importants par rapport, on vous laisse faire le calcul de ce que coûte la cuisine interne aujourd’hui.

Foofd-Google

5. Le salaire moyen chez Google est de 94.000 euros annuels

Les Googlers sont, d’après un classement réalisé par le site Glassdoor, les employés les mieux payés au monde. Avec 128.000 dollars annuels en moyenne (soit environ 94.000 euros annuels, l’équivalent d’un peu plus de 7800 euros par mois…). A cela s’ajoutent évidemment tous les avantages (comme la nourriture gratuite, les navettes pour aller au travail sur certains sites…). Les Googlers sont incontestablement les mieux lotis au monde en matière de rémunération.

6. Les employés de Google s’autoévaluent

Chez Google on ne fait rien comme les autres et il n’y a pas de traditionnel entretien annuel d’évaluation avec un manager, cet exercice imposé qui n’est pas toujours utile. Les employés s’autoévaluent selon la méthode OKR : Objectif and Key results (Objectifs et résultats-clés ou ORC en français, une méthode traduite sur le Journal du net). Ctte méthode de notation des employés permet de faire des points réguliers et de voir concrètement les résultats obtenus en fonction des objectifs définis au départ. Le système est simple, efficace, incontestable et surtout transparent : vous pouvez consulter les résultats de tous vos collègues y compris du patron de Google, Larry Page.

7. Vous pouvez amener vos animaux de compagnie au bureau

Amener son chien au travail il paraît que c’est bénéfique. Chez Google on peut amener son animal de compagnie à son bureau, aller en réunion avec lui. Votre chien se sentira lui aussi  » comme à la maison  » chez Google. Mais ne vous y trompez pas, cette stratégie est aussi faite pour que vous restiez plus longtemps au boulot plutôt que de devoir rentrer chez vous pour faire faire sa promenade quotidienne à votre pitbull, habile n’est-ce pas ?

8. Certains employés de Google dorment sur place

Google-sieste

Les équipements sur le campus de Google sont tellement complets que certains employés vivent carrément sur place. D’après certains témoignages, ils se douchent à la salle de sport mangent dans les restaurants d’entreprise, dorment dans les salles de sieste ou dans leur voiture sur le parking. Mais certains poussent l’organisation encore plus loin et s’achètent un van ou un camping-car pour se loger confortablement sur le parking. Des employés ont même raconté avoir vécu plusieurs années ainsi au siège de Google en Californie, le temps d’économiser des loyers pour s’acheter une maison. Eh oui la Silicon Valley c’est pas donné, même avec un bon salaire !

9. Google applique le Principe de Pareto avec 20% de temps « libre »

La règle des 80/20 (plus connue sous le nom de principe de Pareto) est appliquée chez Google pour permettre aux employés de travailler sur des projets personnels. Ils auraient le droit d’y consacrer 20% de leur temps. Cette liberté laissée aux Googlers a permis de faire naître des idées comme Gmail ou AdSense, Google trouve donc un intérêt à laisser incuber des projets individuels en interne. Une forme d’intraprenariat qui aurait du plomb dans l’aile depuis l’an dernier, ce que Google a démenti. Concrètement, 20% du temps de travail représente un jour complet de la semaine, mais la journée de travail des Googlers est à géométrie variable…

DataCenter_Google

10. Le vendredi c’est bière et vin à volonté !

Le vendredi c’est permis. Pour mieux se connaître et se détendre il y a une tradition sympathique chez Google : c’est vin et bière à volonté le dernier jour de la semaine de travail. Même pas la peine de consommer avec modération car les navettes gratuites vous ramèneront chez vous quel que soit votre état. Et si vous êtes encore tendu malgré tout ça, un service de massage permet aux Googlers de se relaxer au travail.

11. Les employés touchent leur salaire 10 ans après leur mort

Les avantages chez Google sont accordés sans aucune condition d’ancienneté. Tout le monde est logé à la même enseigne y compris pour un petit plus qui a beaucoup fait parler : Google continue de payer ses employés même après leur mort ! Plus précisément, la firme américaine vers la moitié du salaire de l’employé défunt à son époux ou concubin. Cette prestation décès prévoit aussi une prime mensuelle additionnelle de 1000 dollars pour chaque enfant du défunt jusqu’à l’âge de 19 ans (23 ans s’ils sont étudiants). De quoi entretenir la vocation chez la progéniture des googlers !

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. TAHIRI
    8 juin 2015 - 18h28

    Je veut en faire parti chui CHAAUUD !! pour GOOGLE

  2. Corina Nolla
    22 octobre 2015 - 12h18

    Je veux travailler pour google pas pour de l’argent mais pour la motivation que l’employeur donne ou offre pour le bien de leur employés. C’est assez intéressant et on ne vois pas ça partout. J’aimerais bien faire parti de cette équipe donnez moi une chance!
    Merci à l’équipe google et c’est passionnant ce que vous faites

  3. patrice
    7 décembre 2015 - 11h48

    j’aimerai travailler chez google car pour moi toutes les technologies de demain se discutent actuellement chez google et tout ce qu’il y aura de grand demain se conçoit chez google et j’aimerai faire partir de cette aventure travailler chez google développer des projets travailler en équipe,en synergie et en synchronisme comme j’aime le faire libérer mes idées folles mon savoir faire. j’ai des compétences en Electronique et j’aimerai pouvoir les mettre au service de google. ma tête regorge d’idée pour le futur le monde de demain. je pense constamment a de nouveaux projets et j’aimerai les partager avec google en travaillant chez google.

  4. Issam
    4 janvier 2016 - 22h05

    J’ai 11 ans est mon rêve est de faire parti des employé spécialiste en robotique ou informatique

  5. Mama
    10 avril 2016 - 22h33

    J’aime Google j’ai 9 ans et je veut déjà faire sa pour le plaisir et voir le savoir faites des autres

11 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.