Fermer
menu
  • Égalité professionnelle

Demain à partir de 16h47, les Françaises travailleront gratuitement… jusque la fin de l’année !

Dès demain à 16h47, les Françaises ne seront (symboliquement) plus rémunérées (en comparaison aux hommes) et ce, jusqu'à la fin de l'année.

Toutes les études sont unanimes sur le sujet : à compétences et diplômes égaux, les femmes ne se voient toujours pas offrir un salaire égal aux hommes dans de nombreuses entreprises. (GettyImages/DNY59)

Le salaire des femmes est, en moyenne, de 15,4 % inférieur à celui des hommes selon un sondage Eurostat. La situation ne s’améliore pas : pire, elle stagne puisque selon Eurostat, le fossé actuel est à peine plus bas que celui observé en 2010 (15,6 %). Autrement dit, rien ne change !

Alors il y a 4 ans, la  lettre d’information féministe Les glorieuses a lancé le mouvement #5novembre16h47 (la date et l’heure sont réactualisées chaque année) afin de faire prendre conscience de cette inégalité. Et la conclusion reste toujours la même : il demeure un écart beaucoup trop important entre les rémunérations des hommes et des femmes.

L’égalité professionnelle, ce n’est pas qu’une question de salaire

Alors évidemment, la question salariale reste importante mais l’inégalité professionnelle recouvre bien d’autres paramètres : taux d’emploi des femmes, temps partiels surreprésentés chez les femmes … La carrière des femmes est très liée à la maternité. Plus elles ont d’enfants, plus elles interrompent leur carrière, passent à côté des promotions internes, restent moins bien payées, se forment moins etc…« Partout, être mère entrave encore la carrière des femmes, surreprésentées dans l’emploi à temps partiel », souligne un récent rapport de l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE), un centre de recherche lié à la Commission, rapporte Le Monde. « Au retour de congé maternité, les salaires féminins progressent moins vite, et cela se répercute sur le montant des pensions de retraites. Selon l’EIGE, les Européennes touchent un revenu mensuel de 38 % inférieur à celui des hommes après 65 ans, les exposant à un plus grand risque de pauvreté ».

À lire également :
Egalité professionnelle : bientôt un congé paternité obligatoire ?

Des discriminations qui restent tenaces

Toutes les études sont unanimes sur le sujet : à compétences et diplômes égaux, les femmes ne se voient toujours pas offrir un salaire égal aux hommes dans de nombreuses entreprises. L‘Index de l’égalité professionnelle devrait permettre de gommer peu à peu ces disparités mais cela prendra du temps. Alors en attendant, à partir de demain à 16h47, les Françaises travailleront de manière gratuite jusqu’à la fin de l’année.

À lire également :
Reverto, l’application qui vous plonge dans le sexisme ordinaire au travail

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une