Fermer
menu
  • Qualité de vie au travail

Travailler trop augmente considérablement le risque de faire un AVC

Une étude menée par une équipe de chercheurs de l'AP-HP, de l'Inserm et d'universités démontre sans aucun doute que travailler plus de 10 heures par jour augmente le risque d'AVC.

Tous les secteurs d'activités sont touchés et les employés aussi bien que les cadres. (GettyImages/gpointstudio).

Les personnes travaillant plus de 10 heures par jour courraient un risque 29 % plus élevé que les autres d’être frappées par un AVC. C’est ce que démontre une étude menée par des chercheurs de l’AP-HP, de l’Inserm et des universités de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et de Paris-Saclay. Publiée jeudi 20 juin, l’étude qui a étudié les conditions de travail de 140 000 Français établit donc un lien entre le temps de travail, les conditions de travail et le risque de subir un AVC.

45 % de risque après 10 ans

Pour les adeptes de la longue journée de travail c’est encore pire puisque le risque d’AVC passe à 45 % après 10 ans. Si ce risque touche aussi bien les hommes que les femmes, c’est plus fréquent chez les moins de 50 ans.

Cadres ou employés : même risque

Tous les secteurs d’activités sont touchés et les employés aussi bien que les cadres. D’après l’étude, aucun corps de métier ne semble échapper au risque. Il peut s’agir de la santé, du transport mais aussi de l’industrie. Si le code du travail fixe le rythme hebdomadaire à 35 heures, environ 30 % des personnes interrogées ont déclaré travailler plus de dix heures quotidiennes.

Des conditions de travail qui pèsent sur la santé et le mode de vie

Si les chercheurs ne connaissent pas les raisons précises qui pourraient expliquer cette augmentation du risque d’AVC, ils émettent plusieurs hypothèses dont des effets directs liés au travail (stress, pression psychologique, travail de nuit…) mais aussi des raisons indirectes comme le fait de mal manger ou de ne pas faire assez de sport par exemple.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une