Fermer
menu

Quels sont les traits de caractère communs aux entrepreneurs ?

Quels sont les traits de caractère d’un entrepreneur ? Etre son propre patron, est-ce forcément un rêve d’enfant ? Devenir entrepreneur, est-ce inné ou apprend-t-on à le devenir ? Voici les questions auxquelles une étude menée par Vistaprint a tenté de répondre. L’entreprise s’est, en effet, intéressée aux traits de personnalité des entrepreneurs. A travers cette étude, l’objectif était de vérifier l’hypothèse de l’existence de traits communs chez les entrepreneurs et de leur impact sur le succès de leur entreprise.

On dit souvent d’eux qu’ils ou elles sont sans peur, visionnaires, ambitieux, voire charmeurs et qu’ils sont nés avec le goût d’entreprendre. Mais cette étude* démontre, qu’en réalité, l’entrepreneuriat n’a finalement rien d’une vocation puisque seuls 10 % des entrepreneurs savaient qu’ils fonderaient une entreprise lorsqu’ils étaient enfants.

Quand le vécu forme l’entrepreneur

Pour la plupart des chefs d’entreprise, on ne naît pas entrepreneur mais on le devient :  61 % des personnes interrogées pensent que l’éducation, l’exposition à l’entrepreneuriat et les expériences professionnelles forment l’entrepreneur. 62 % d’entre eux se sont formés en cours de carrière, preuve que le vécu et les expériences forgent les futurs créateurs d’entreprise.

Fiabilité, ténacité, goût d’apprendre…

Pour autant, la personnalité entre évidemment en compte. S’il est possible pour tout le monde de créer son entreprise, il semblerait cependant que des qualités propres à l’entrepreneuriat soient finalement nécessaires pour être un chef d’entreprise à succès. Selon l’étude, pour la vaste majorité des chefs d’entreprise, se lancer à son compte n’est pas fait pour tout le monde. Ils sont mêmes 84 % à penser que devenir entrepreneur requiert d’être doté d’un certain type de personnalité. Dans le top 10 des traits de caractère les plus répandus, on trouve l’envie d’apprendre sans cesse (45 %), la fiabilité (44 %), l’intégrité (38 %) ou la ténacité (37 %). La détermination (42 %) est aussi essentielle car devenir entrepreneur implique souvent de quitter son emploi, de faire de nombreuses concessions sur la vie personnelle, de prendre des risques financiers et de devoir affronter seul des difficultés.

 

Ainsi, si le goût d’entreprendre se développe avec le temps, l’expérience mais aussi les rencontres, et deviennent bien souvent des sources d’inspiration, force est de constater que le chef d’entreprise dispose de traits de personnalité qui lui sont propres avec ce petit quelque chose commun à tous : le courage, sans doute la plus essentielle des qualités quand on monte une entreprise.

Etude conduite auprès de 500 chefs de petites et micro-entreprises (de 0 à 49 salariés) basées en France et âgée de 18 ans ou plus. L’étude a eu lieu entre 31 août et le 5 septembre 2017 et conduite par OnePoll, membre ESOMAR pour le compte de Vistaprint.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.