Fermer
menu

Tour de France du télétravail : coup d’envoi de la 2ème édition

Teletravail-logoLa deuxième édition du Tour de France du télétravail commence aujourd’hui à Strasbourg. Cet événement, organisé par Zevillage, LBMG Worklabs et OpenScop, a pour objectif de « réunir région par région des entreprises, collectivités, entrepreneurs et salariés pour construire, pratiquer et promouvoir de nouveaux modes de travail et de vie ».

 Conférences et ateliers pratiques

Ce Tour de France, auquel RegionsJob s’est associé depuis la première édition en 2012, fera étape dans différentes villes : après le coup d’envoi à Saint-Etienne mi-avril, pendant la quinzaine des tiers lieux (les lieux de travail différents du bureau ou de la maison), le Tour de France du télétravail sera donc aujourd’hui 5 juin à Strasbourg pour débattre des nouvelles formes de travail, échanger autour des témoignages et retours d’expériences des entreprises et salariés qui ont choisi de travailler autrement.

Un grand rendez-vous en juin sur le Parvis de la Défense

Le 12 juin 2014, le Tour s’arrêtera à Bordeaux pour de nouveaux débats avant un grand rendez-vous prévu sur le Parvis de la Défense, à Paris, les 24 et 25 juin. En automne, le Tour reprendra la route pour d’autres événements prévus à Mende, Bourges, Gap, Nantes, Le Mans, et Paris Val-de-Marne.

Chacune de ces étapes sera l’occasion de découvrir de nouvelles façons de travailler à travers des conférences et des ateliers pratiques pour répondre aux attentes des entreprises, des salariés, freelances et à tous ceux qui veulent imaginer leur vie professionnelle différemment. Comment gérer la mobilité croissante des employés ? Quels sont les impacts en matière d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle ? Quels outils pour organiser le télétravail ? Quelles solutions pour travailler entre le bureau et le domicile ? Quel rôle pour les collectivités dans l’émergence de nouveaux espaces de travail ? Toutes ces questions seront abordées par les experts présents sur le Tour de France du télétravail et des tiers-lieux.

3 questions à Xavier de Mazenod, fondateur de Zevillage

Xavier-de-MazenodPour Xavier de Mazenod, fondateur du site Zevillage qui co-organise le 2ème Tour de France du télétravail, les mentalités ont changé ces dernières années en faveur du développement du télétravail. Même si les entreprises ne savent pas encore trop comment faire.

En 2012, votre enquête sur le télétravail montrait que la France avait rattrapé son retard. Quelle est la situation aujourd’hui ?

Les mentalités continuent d’évoluer dans la bonne direction. Aujourd’hui en France il y a 4 millions de télétravailleurs réguliers. Mais il reste une demande importante qui n’est pas satisfaite. En moyenne, une demande de télétravail sur deux est refusée par les managers.

Cela veut dire qu’il y a encore des réticences de la part des entreprises au sujet du télétravail ?

C’est plus une méconnaissance et puis il y a une culture du présentiel très forte en France. Les organisations et les administrations très hiérarchiques pratiquent peu le management par objectif qui repose sur la confiance. Tous ces facteurs combinés font que nous n’avons pas un terreau favorable au télétravail.

En revanche, il y a beaucoup de signaux positifs qui montrent que la demande et les usages sont présents. Ce qui traîne un peu, c’est la mise en place. C’est pourquoi lors de ce deuxième Tour de France nous avons mis l’accent sur le côté pratique, pour montrer comment faire concrètement pour passer au télétravail en mettant en avant les expérimentations menées par les entreprises.

Ces retours d’expériences permettent de lever les doutes et de montrer que la mise en place du télétravail n’est pas insurmontable…

Oui c’est ce que nous observons : les personnes qui franchissent le pas du télétravail y vont parfois sur la pointe des pieds. Mais une fois qu’elles y ont goûté, tout s’assouplit. On s’aperçoit qu’il n’y a pas de risques, que tout le monde est satisfait et gagnant, l’entreprise comme le salarié.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. séverine
    18 août 2014 - 15h44

    Le télétravail comporte des avantages à la fois pour le salarié et l’employeur (économie de temps, de frais de transport, d’espace, souplesse des horaires). Mais le télétravail comporte aussi des risques professionnels, amplifiés par l’éloignement et l’isolement : l’inadaptation du matériel de télétravail ou du bureau à domicile peut engendrer des risques physiques (musculo-squelettiques, visuels, électriques…) liés à leur mauvaise ergonomie ou à une installation défectueuse, mais les risques psychosociaux sont aussi importants : perte des limites entre vie professionnelle et privée, stress lié à des contrôles ou objectifs excessifs, affaiblissement des relations interpersonnelles…
    source : La prévention des risques du télétravail : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=489

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.