Fermer
menu

« Tordre le cou au mouton à cinq pattes »

Dans une Tribune publiée sur Focus RH, Eric Sutter fait le point sur l’impact des erreurs de recrutement et notamment la dégradation de l’image des recruteurs auprès des candidats. Ce spécialiste des ressources humaines explique qu’il est nécessaire de changer les croyances du recrutement et plaide pour des rapports plus équilibrés avec les candidats, notamment par une meilleure définition des profils en amont de la sélection. Selon lui, il faut donc « tordre le coup au mythe du mouton à cinq pattes » et instaurer un « recrutement gagnant-gagnant ».

  • Lire l’article sur Focus RH.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Patricia
    19 juillet 2007 - 12h44

    Excellent article. Je crois qu’il va m’inspirer car il y a beaucoup de chose à dire.

  2. Frame
    20 juillet 2007 - 8h53

    C’est rassurant de voir un pro du recrutement revendiquer le « gagnant-gagnant » et donc critiquer le rapport de force entre entreprises et candidats. C’est d’autant plus intéressant qu’il explique bien les difficultés du métier de RH qui reste un métier exposé tant les choix sont décisifs.
    Hote rédacteur l’as-tu invité à fouiller dans le corpus des commentaires de ton blog et d’autres de regionsjob ? ça devrait partiellement l’interesser 🙂

  3. Valikor
    20 juillet 2007 - 15h24

    Oui, effectivement…

    Ancien docteur ingénieur en chimie reconverti en thérapeute, je peux témoigner qu’en R&D, on peut trouver des entreprises qui cherchent en même temps :
    -des ingénieurs expérimentés de + de 5 ans
    -qui aient 25-30 ans
    -qui parlent bien anglais
    -qui s’accomodent d’une faible rénumération (<30k€)
    -qui soient bons en chimie, en matériaux, en procédés, en suivi de qualité de la production, en optique, en collage…. et bons managers…
    -qui soient prêt à accepter de payer leur frais de déplacement pour le recrutement car après tout (je cite une DRH)  » vous comprenez, il y a beaucoup de demandeurs d’emploi alors nous estimons qu’ils doivent faire des efforts… ».

    Perso, je trouve que c’est symptomatique de la culture de l’entreprise en question et que s’ils veulent economiser des bouts de chandelles, c’est que leur mentalité ne s’accorde pas avec celle qu’il faut avoir en R&D. La R&D c’est un investissement, ce n’est pas un cout or trop d’entreprises françaises la considère comme un cout.
    Valikor

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.