Fermer
menu

#VieDeMère : les femmes se révoltent sur Twitter

En début de semaine, on vous parlait du lancement de la campagne #VieDeMère. Imaginée par la CGT dans le cadre de la semaine de l’égalité professionnelle (qui se tient du 3 au 9 octobre), cette campagne a pour but de dénoncer les discriminations dont sont victimes les mères de famille au travail. Le principe est simple : inviter les femmes – comme les hommes d’ailleurs – à partager leurs anecdotes de travail pas toujours flatteuses…

Coup de théâtre ! 3 jours à peine après le début de cette initiative, la CGT twittait ceci :

Un tel succès est le signe que la parole se libère, mais que les discriminations et le sexisme ordinaire sont encore monnaie courante dans le monde de l’entreprise… Entre #viedemerde et #viedemère, il n’a qu’un pas que de nombreuses femmes expérimentent au quotidien. La preuve en 10 tweets aussi invraisemblables qu’affligeants :

Éclater ce fichu « plafond de mère » !

Relents nauséabonds de préjugés, de sexisme, de « blagues » malsaines, de remarques plus ou moins explicites, intrusives voire violentes : faire éclater le « plafond de mère » va encore demander du temps et de l’engagement de la part du gouvernement, des entreprises, des partenaires sociaux mais aussi de chaque salarié au quotidien.

Laurence Rossignol, la ministre des Droits des femmes, a annoncé mercredi les détails du plan interministériel en faveur de l’égalité hommes-femmes (Piep). Un plan qui s’inscrit dans celui plus global de mobilisation contre le sexisme lancé le 8 septembre (« Sexisme, pas notre genre ! ») et qui apporte des « mesures nouvelles, complémentaires aux dernières avancées législatives et réglementaires » :

  • augmentation de 12% à 33% les métiers mixtes d’ici à 2025 (objectif du Plan mixité 2014)
  • signature de plans mixité sectoriels dans les transports, le bâtiment, le numérique (avant la fin 2016), les métiers verts, la petite enfance, le travail social, les services à la personne.
  • développement de la formation professionnelle, et des outils dédiés tels que le Contrat pour la mixité des emplois et l’égalité professionnelle
  • mise en place d’une statistique sexuée pour l’ensemble des dispositifs d’insertion (contrats aidés, emplois d’avenir, contrats de génération)
  • application de la proportion minimale de 40 % de chaque sexe parmi les membres des jurys et comités de sélection pour le recrutement ou la promotion
  • présentation chaque année du taux de féminisation des primo-nominations et des nominations aux emplois de direction dans chaque fonction publique d’État

Les comportements sexistes au travail dépendent-ils uniquement de votre profession ?

Autre but du plan : lever les freins à l’emploi des femmes en situation de vulnérabilité et favoriser leur insertion sur le marché du travail. À ce titre, la ministre souhaite :

  • développer une offre de garde adaptée aux besoins des parents éloignés de l’emploi sur le modèle des crèches à vocation d’insertion professionnelle
  • valoriser des bonnes pratiques issues du label Égalité professionnelle hommes-femmes, et du Réseau des entreprises et des administrations pour l’égalité
  • suivre la féminisation des instances dirigeantes au sein des conseils d’administration et de surveillance grâce à un indicateur dédié
  • verser des pénalités financières par les administrations ne respectant pas les règles de nomination paritaire, ensuite utilisées pour financer des formations et actions en faveur de l’égalité
  • intégrer la création d’emplois pour les femmes dans les clauses d’insertion des marchés publics de la rénovation urbaine, dans les projets soutenus par la Prime d’aménagement du ­territoire
  • créer un observatoire de l’entrepreneuriat féminin et l’accompagnement des femmes à la création d’entreprise dans les quartiers prioritaires de la ville et dans les territoires ruraux
  • développer le congé de paternité et d’accueil de l’enfant dans la fonction publique, la promotion du guide sur les congés familiaux élaboré par le ministère de la Fonction publique, l’extension des autorisations d’absence pour PMA pour l’ensemble des agents publics et l’application de la charte « 15 engagements pour l’équilibre des temps ».

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Tina
    17 octobre 2016 - 21h27

    Entretien d’embauche: 3 hommes et 1 femme en face de moi. La femme: « 3h de trajet par jour, un travail à plein temps et deux petits enfants,- mais comment voulez-vous faire? » (personne a posé cette question à mon mari)

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.