Fermer
menu

Une entreprise s’inspire des livres pour enfants « Monsieur Madame » pour recruter

Qui aurait pu penser que la littérature enfantine pouvait inspirer le monde des affaires ? Et pourtant, c’est le pari un peu fou de l’enseigne anglaise de services Timpson (cordonnerie, clef-minute, petites réparations…), qui a décidé de comparer la personnalité de ses futurs collaborateurs à celles des personnages de la célèbre collection de livres pour enfants « Monsieur Madame ».

Wanted : real people !

Monsieur Heureux ? Madame Risette ? Monsieur Grognon ? Madame Bavarde ? A quel personnage des « Monsieur Madame » ressemblez-vous ? Une question que la chaîne de magasins Timpson a décidé de poser à ses candidats rapporte la BBC. Ainsi, vous aurez beau avoir le meilleur CV du monde, vous êtes prévenu : si vous êtes un monsieur Paresseux, vous n’aurez aucune chance. Mais si vous êtes un Monsieur Heureux… ! Derrière ce concept original, le principe est simple : il s’agit pour Timpson de recruter de nouveaux talents en se basant sur la personnalité, et non le parcours, comme le font de nombreuses entreprises aujourd’hui.

L’autonomie des salariés, la clef du succès

L’idée vient de John Timpson lui-même, 74 ans, dirigeant depuis 42 ans, héritier de l’entreprise familiale créée en 1865 par son arrière grand-père. Pour autant, fini le recrutement à l’ancienne. Selon lui, vous aurez beau former quelqu’un à un travail, vous ne pourrez pas « formater » sa personnalité.

Peu importe la méthode, recruter des « personnages » semble plutôt réussir à l’entreprise puisque Timpson a vu ses ventes augmenter de 8% à 130 millions de livres sterling en 2015. « Vous ne tirez le meilleur parti des employés que lorsque vous leur donnez la liberté, alors nous les laissons se charger ce qu’ils veulent. Ici, vous ne pouvez pas dire aux travailleurs ce qu’il faut faire ». Laisser des clients régler leurs achats la fois suivante, les rembourser suite à un litige sans passer par le siège social… L’entreprise prône l’autonomie et la confiance. Si tant est qu’elle embauche également des personnes qui ont un casier judiciaire : 10% de ses 4 700 employés ont purgé des peines de prison.

« Vous pouvez faire du bien et gagner de l’argent en même temps » John Timpson, dirigeant.

Timpson n’en est pas à son premier buzz en termes de recrutement. Récemment, un twittos postait une photo d’une affiche vue dans une rue d’Angleterre, sur laquelle l’enseigne propose aux demandeurs d’emploi ayant besoin d’un costume propre pour leur entretien d’embauche, de le faire laver gratuitement via Timpson. Avec une affiche agrémentée de ce petit mot du CEO de l’entreprise James Timpson : « Quand le temps manque, nous vous aidons à donner la meilleure image de vous ».

Via theundercoverrecruiter

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.