Fermer
menu
  • Productivité

Le temps de travail a beaucoup diminué en France depuis les années 70

D’après l’Insee, le temps de travail atteint 1 609 heures par an, soit 350 heures de moins par rapport à 1975.

Le temps de travail atteint 1609 heures par an, soit 350 heures de moins qu'en 1975. (GettyImages/courtneyk)

On travaille moins qu’il y a 40 ans. C’est ce qui ressort d’une étude publiée par l’Insee. Celle-ci avance deux raisons majeures : le passage aux 35 heures et l’explosion du temps partiel. Le temps de travail atteint 1609 heures par an, soit 350 heures de moins qu’en 1975.

Le passage aux 35 heures a fortement fait baisser le temps de travail

Plusieurs réformes réduisant la durée légale de la semaine de travail ont impacté massivement les horaires hebdomadaires des salariés à temps complet. De 2000 à 2002, la durée de 35 heures devient progressivement la durée travaillée la plus fréquente. Toutefois, bon nombre de salariés continuent à travailler effectivement entre 36 heures et 40 heures par semaine, bénéficiant en contrepartie de jours de réduction du temps de travail (RTT). Entre 2000 et 2003, au moment de la mise en place des 35 heures, la diminution du temps de travail constatée – de l’ordre de 125 heures annuelles en moyenne – est entièrement due à la baisse observée pour les seuls salariés à temps complet.

Explosion du temps partiel chez les femmes

Si le passage aux 35 heures est une explication, relevons un autre fait : la forte progression du temps partiel. Selon Le Monde, en 2018, près de 19% des salariés avaient un contrat de ce type, soit un ratio trois fois plus élevé qu’au milieu des années 70. « Cette envolée s’est surtout produite dans les deux dernières décennies du XXsiècle : elle est concomitante de l’accélération de l’entrée des femmes sur le marché du travail et de la tertiarisation de l’emploi », souligne l’Insee. Sa part a triplé en quarante ans au sein du salariat. Accompagnant la féminisation du salariat, « il concerne aussi les populations les plus éloignées du marché du travail », souligne l’Insee.

Un temps de travail qui baisse peu pour les cadres

La durée de travail des cadres a, quant à elle, peu baissé (75 heures en moins depuis 1975). Ils passent, en moyenne, 1850 heures par an à leur poste soit 200 heures de plus que les autres types de salariés. Un écart dû à la création du forfait jour en 2000.

Le travail de nuit et du dimanche se diffusent plus largement

Le travail de nuit et plus encore le travail du dimanche se diffusent et deviennent habituels dans l’activité des employés et des ouvriers qui doivent assurer une continuité de services, mais aussi des cadres de manière plus occasionnelle. Cette extension des horaires atypiques s’accompagne d’un contrôle hiérarchique plus étroit de l’organisation du temps de travail.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Pascale
    24 novembre 2019 - 15h39

    Le titre « Le temps de travail a beaucoup diminué en France depuis les années 70 » est trompeur car il ne s’agit que du temps moyen par salarié actif.
    Il serait interessant de connaître le temps de travail moyen par français en âge de travailler.
    En effet, quand les femmes étaient moins nombreuses sur le marché du travail, leur conjoint pouvait travailler davantage sans que la qualité de vie soit moindre, car tout le travail domestique était fait par leur femme, qui avaient le temps de le faire.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une