Fermer
menu

80% des employés se plaignent de la température dans les bureaux

Trop froid en hiver, trop chaud en été, c’est le lot quotidien de beaucoup d’employés dans les bureaux à travers le monde. Sans parler des chaleurs ou du froid extrêmes auxquels sont exposés beaucoup de travailleurs en extérieur, le confort thermique dans les bureaux est aussi un sujet de préoccupation. Un chauffage ou une climatisation en panne font d’ailleurs partie du top 10 des trucs les plus énervants au travail

Froid-bureau

La guerre du thermostat est déclarée

Une infographie réalisée par le fabricant de climatiseurs Andrew, relayée par le site The Muse, va jusqu’à parler de «guerre de la température dans les bureaux». Selon cette enquête, 80% des employés se plaignent de la température. Ils consacreraient plusieurs minutes chaque jour à ajuster le thermostat pour atteindre un confort thermique idéal, un peu plus de 6 minutes par jour pour les hommes et plus de 8 minutes pour les femmes.

Et c’est justement là où il peut y avoir conflit. Les hommes et les femmes ne semblent pas ressentir de la même manière les différences de températures. En hiver, les femmes seraient deux fois plus nombreuses à se plaindre du froid et, en été, les hommes souffrent apparemment moins de la chaleur dans les locaux des entreprises. Toujours est-il que dans 50% des entreprises, les locaux sont jugés trop froids en hiver et trop chauds en été.

Des conséquences sur la productivité… et la santé

L’inconfort thermique a pourtant des conséquences sur la productivité et l’efficacité professionnelle. Au-delà de 33 degrés par exemple la productivité chuterait de 85%. Difficile en effet de se concentrer quand on sue à grosses gouttes ! En hiver aussi une température trop basse peut s’avérer contre-productive et une part non-négligeable de salariés (notamment les femmes) y remédient en s’habillant plus chaudement ou en prenant des boissons chaudes. Certains salariés amènent même leur chauffage d’appoint pendant la saison d’hiver, ou s’équipent d’un ventilateur lors des épisodes de canicule.

Il existe aussi des répercutions plus graves sur la santé : des TMS en cas de fortes chaleur, des problèmes de circulation ou d’hypothermie, des risques cardio-vasculaires… Les entreprises ont donc tout intérêt à prendre en compte le confort thermique quand elles se soucient du bien-être de leurs employés.

La température idéale : entre 20 et 22 degrés

Les normes françaises recommandent pour les bureaux une température entre 20 et 22 degrés (selon la norme X35-203). Mais l’humidité et la circulation de l’air jouent aussi sur l’impression de froid ou de chaleur. D’après d’autres enquêtes (notamment celle d’Actinéo sur la qualité de vie au travail qui donne quelques recommandations), l’ajustement du chauffage serait une source de mécontentement et de conflit au travail entre salariés. Deux camps s’affrontent : les frileux d’un côté et ceux qui sont moins sensibles aux variations de températures, de l’autre. Pas facile de trouver un juste milieu qui contente tout le monde !

Infographie-temperature-bureaux

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Bob
    2 juin 2017 - 14h58

    Chute à 85%, pas de 85%

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.