Fermer
menu

2 salariés sur 3 souhaitent télétravailler en France

Les salariés français semblent vouloir déserter les bureaux et s’éloigner de leurs collègues. Telle est la principale conclusion de l’étude publiée par Randstad ce matin.

télétravail-français

Alors que les murs tombent dans les open spaces et que les horaires se distendent, 64% des salariés français formulent le souhait d’une nouvelle organisation en plébiscitant largement le télétravail. Pourquoi un tel engouement ? La réponse serait à chercher du côté de l’équilibre entre vie pro et vie perso selon François Béharel, Président du groupe Randstad France : « les salariés expriment clairement un intérêt croissant pour leur qualité de vie au travail, qui contribue directement à préserver l’équilibre des temps de vie. La jeune génération, plus que tout autre, aspire à concilier sphères professionnelle et privée. »

 Oui au télétravail, mais à petite dose

Si les deux tiers des salariés français rêvent de pouvoir travailler depuis chez eux, ils restent tout de même attachés à leur bureau. En effet, sur les 64% favorables au travail à domicile, seuls 12% veulent se lancer dans l’aventure au quotidien, c’est-à-dire au cours des 5 jours ouvrables de la semaine. Inversement, 35% ne seraient pas contre y recourir de manière occasionnelle. Au total, les Français voudraient télétravailler 2,5 jours en moyenne par semaine. Car, malgré les nombreux atouts, « exercer sa profession dans un environnement de travail classique permet de créer un lien social entre les différents acteurs de l’entreprise. Cette interaction participe à la fois à la construction d’un sentiment d’appartenance, mais aussi favorise la circulation de l’information. Ces deux notions sont nécessaires à l’alimentation de la motivation des employés » François Béharel.

Web

Pourquoi le télétravail attire tant les salariés ?

La possibilité d’exercer son activité professionnelle depuis son propre domicile offre de nombreux avantages : flexibilité des horaires, réduction des déplacements, organisation de son temps de travail… Cette autonomie permet au salarié de mieux équilibrer ses journées et les résultats sont concrets : perçu comme un gage de confiance entre l’employeur et son collaborateur, le télétravail booste la motivation tout en favorisant la concentration. De manière plus générale, le télétravail est considéré comme un véritable facteur de bien-être, ne serait-ce qu’en permettant d’éviter les trajets chronophages et souvent stressants.

Des employeurs encore frileux

Malgré la demande grandissante, les employeurs ne semblent pas prêts à sauter le pas. En effet, toujours selon l’étude, seulement 16% des salariés français déclarent que leur employeur leur propose d’avoir recours au télétravail. Cette faible proportion s’explique, selon Ranstadt, à la fois par la « crainte » des employeurs de perdre le « contrôle sur l’activité » de leurs salariés, mais également par les contraintes technologiques et juridiques qu’il suppose (amplitude horaires, droit à la déconnexion, outils numériques…). Enfin, et de façon évidente, toutes les professions ne peuvent profiter de cette nouvelle forme de travail, puisque de nombreux métiers, notamment dans la construction ou l’industrie, nécessitent une présence physique obligatoire.

télétravail-employeurs

Loin d’être la seule alternative au bureau, le domicile fait partie de la longue liste des nouveaux espaces professionnels, dont sont particulièrement friands les nouvelles générations : co-working, le travail nomade, etc.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.