Fermer
menu

Productivité, créativité, collègues : une étude défait les idées reçues sur le télétravail

Voilà une étude qui devrait rabattre les cartes des débats sur le télétravail. Souvent décrié, le rapport de la société de visioconférence Polycom Inc., révèle que le travail à distance est bon pour la productivité, l’esprit d’équipe et les relations entre collègues.

Plus de 6 salariés sur 10 travaillent à distance dans le monde

Pour vous, choisir son lieu de travail est encore une pratique à la marge ? Sachez que plus de 6 actifs sur 10 dans le monde ont déjà l’opportunité de travailler depuis l’endroit qui leur convient. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter. Cette flexibilité géographique, qui permet de jongler entre le bureau, le domicile ou encore un espace de corworking, séduit pas moins de 98% des personnes interrogées. Des salariés qui y voient là une source de productivité, dans la mesure où le lieu choisi permet d’être efficace bien entendu. Les Français, eux, sont légèrement plus réticents avec seulement 61% des actifs tentés par le télétravail.

Télétravail, coworking, sharing desk… Les nouveaux modes de travail divisent les salariés

Loin des yeux, proche des collègues !

Cette nouvelle approche flexible des modes de travail est directement liée à la digitalisation de l’environnement professionnel et aux nouveaux outils de collaboration que les entreprises développent pour garder leurs talents.Des outils toujours plus innovants qui favoriseraient même les relations entre collègues, contrairement à ce que l’on pourrait penser. En effet, plus de 9 salariés qui télétravaillent sur 10 déclarent mieux connaître leurs collègues, grâce notamment à la vidéo. « Les nouveaux outils de collaboration et de communication incitent les employés à décrocher plus souvent leur téléphone pour établir des contacts en direct et créer des liens durables. Cet aspect positif du télétravail est rarement évoqué » explique Jeanne Meister du cabinet Future Workplace.

Les Français aiment travailler de chez eux

En France, les 58% de personnes qui bénéficient déjà de cette flexibilité professionnelle choisissent de travailler de chez eux pour la plupart (68%). Mais les espaces de coworking sont de plus en plus appréciés et sollicités, avec 16% des salariés qui font le choix de s’y installer pour plus de concentration, mais également pour le côté bon esprit de cette cohabitation professionnelle et pour la créativité qu’ils apportent.

Le bureau de demain sera adapté à toutes les situations de travail

Le présentéisme : le bémol culturel qui freine les plus jeunes

L’étude pourrait se conclure sur une note 100 % positive, si ce n’était la persistance de différences culturelles et générationnelles. En effet, les deux tiers des jeunes salariés de la génération Y craignent d’être jugés et taxés de non-productifs s’ils ne travaillent pas au bureau. Une culture du présentéisme, bien ancrée dans l’inconscient collectif français, et qui voudrait que la performance d’un salarié soit proportionnelle à sa présence sur son lieu de travail. La flexibilité décomplexée a donc encore du chemin à faire pour s’imposer, même pour les nouvelles générations.

L’étude Polycom Inc., réalisée par le cabinet Morar Consulting, est basée sur le témoignage de 25 234 personnes dans 12 pays : États-Unis, Canada, Brésil, Japon, Royaume-Uni, Inde, Singapour, Allemagne, Russie, France, Australie et Chine. 2 300 personnes ont été interrogées en France.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.