Fermer
menu

Les stéréotypes pèsent sur les choix de carrière des jeunes

Les femmes sont jolies, les garçons sont forts, elles seront institutrices ou vétérinaires, ils seront ingénieurs ou sportifs de haut niveau… Les stéréotypes sont partout et nous étiquetons nos bambins dès le plus jeune âge. Inconsciemment, nous leur écrivons un destin tout tracé. Le cabinet Just Different s’est justement intéressé au poids des stéréotypes sur les choix d’orientation des jeunes en interrogeant 700 personnes en ligne. Les résultats sont sans équivoque.

La plupart des gens (84%) admettent l’existence d’une influence des stéréotypes sur les choix de carrière des jeunes, qui les cantonnent dans des rôles sexués stéréotypés. Une influence que 60% des sondés jugent identiques pour les deux sexes. « Les stéréotypes concernent tout le monde » et « il y a autant de stéréotypes dans la tête des femmes que dans celle des hommes » résument les répondants.

stereotypefemmesmaths

Cherchez le coupable

Mais à qui incombe la tâche de déconstruire ces stéréotypes ? 70% répondent que c’est «tout à fait le rôle des parents», 43% celui de l’Education nationale et 39% disent même que c’est «tout à fait le rôle des entreprises». Chacun a donc son rôle à jouer. Cependant, beaucoup s’accordent sur le fait qu’il est difficile pour les parents, impliqués au quotidien, de prendre du recul avec les stéréotypes qu’ils véhiculent malgré eux. 50% des sondés ont cité un autre acteur que les 3 précédemment mentionnés : la société en général, l’Etat, la fonction publique, les collectivités, les représentants politiques, les associations, les influenceurs, les experts, les sociologues/psychologues, les philosophes, les ONG, les représentants religieux… Mais aussi les médias, la publicité, le cinéma.
Dans le monde du travail, on cite les syndicats, les OPCA et branches professionnelles… En bref, tous responsables, et en particulier : la famille, l’école, les médias.

Déconstruire, lentement

« Si nous voulons progresser, nous devons tous entamer un travail individuel et collectif de déconstruction des stéréotypes » analyse Pete Stone, directeur du cabinet Just Different. « Mais il faut rester vigilant, car rien de ce qui est acquis n’est garanti pour toujours. Il faut surtout faire attention à la manière dont nous expliquons et nous essayons de déconstruire les stéréotypes, afin de ne pas les creuser davantage et risquer de générer un phénomène de rejet. » Plutôt que de déconstruire, il est important, comme le rappelle la quasi-totalité des répondants, de sensibiliser sur les stéréotypes pour assurer le libre choix des individus. Une pression importante de la société repose sur les épaules des jeunes et les conditionnent dans leurs choix d’orientation.

« La goutte d’eau cave la pierre, non par la force, mais en tombant souvent » cite Pete Stone (Ovide). Pas de solution miracle donc. Mais des initiatives de tous, parents, professeurs, chercheurs, éducateurs… chaque jour. Le travail de déconstruction des stéréotypes est autant individuel que collectif et il sera long, mais une chose est sûre, comme le montre les résultats de l’enquête, il est en marche.

> 700 personnes ont répondu à l’enquête : 23% des répondants sont des hommes. 77% sont donc des répondantes. Consultez les résultats.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. cyndel
    1 août 2014 - 12h08

    Je trouve ça dégueulasse d’entretenir ces stéréotypes, et il n’y a rien de plus énervant que des annonces d’emploi du type : « nous cherchons UNE secrétaire… » ou des fiches de métiers qui font penser qu’il n’y a que les femmes qui peuvent être secrétaire : « LA secrétaire… ». C’est la même chose pour les métiers plutôt occupés par des hommes : éboueur, par exemple. Il existe des femmes éboueuses, et heureusement !
    Ce qui me fait sortir des gonds, c’est cet écart de 10% sur les salaires hommes/femmes sur un même poste, même ancienneté, mêmes études. Pourquoi la femme serait-elle forcément moins bien payée ?? C’est HONTEUX.
    Il faut que nous luttions tous contre cette inégalité et que nous continuions à déconstruire ces stéréotypes obsolètes.

  2. A.
    14 août 2014 - 9h50

    Le stéréotype n’est pas aussi pas hasard un moyen de maintenir une société cohérente ?
    Je ne suis pas absolument pour ou contre la deconstruction, mais je me pose quelques questions qu’il me semble être importante et que beaucoup semblent considérés comme acquises.
    Bien sûr, je ne dis pas que les stéréotypes sont une bonne chose, ils limitent notre réflexion et notre champs de vision, justement du fait de ne pas nous permettre d’imaginer autre chose que ce qui est ou a été.
    Mais il est prouvé scientifiquement (cf : production d’hormones – testosterone) que l’homme est naturellement plus enclin à être plus musclé et plus puissant physiquement que la femme.
    La testosterone n’est pas la seule hormone qui nous façonne, et il se trouve que l’homme et la femmes en possèdent en differentes quantités (des quantités qui varient aussi en fonction des individus) et qui façonnent notre personnalité aussi surement que notre vie sociale.
    Nier que biologiquement nous n’avons pas les même dispositions, c’est se fourvoyer.

    Maintenant, à quel point cela doit-il nous influencer ?
    Et est-ce que la discrimination « positive » comme on l’appelle, est une bonne chose ? (en gros combattre le feu par le feu). N’est-il pas encore plus cruel et stupide de dire à sa fille « tu ne feras pas secrétaire » parce qu’on veut casser les clichés ? (car c’est ce qui est souvent dit).
    Car auquel cas, nous en revenons au point de départ, la limitation de la vision.
    Le stéréotype est finalement un problème qui nous coute dans notre liberté d’entreprendre et de penser (ce qui inclue donc une minorité des gens car la majorité du peuple ne se pose pas de question réelle et ne fait que s’interroger sur ce que vont leur dire d’autres puis suivre l’avis du plus convainquant). Je pense que ceux qui sont capables de penser et de remettre en cause ce qu’on leur a inculqué, à tord ou à raison, sont libres.
    Les autres, qu’on leur apporte un stéréotype ou un autre, ne sont de toute façon pas libre d’élargir leur champ de pensée d’eux-même, donc tout cela ne leur servira pas.

    Peut-être que cette vision est « un peu » élitiste, mais c’est un avis comme un autre qui n’est pas entièrement vrai ni faux.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.