Fermer
menu

Solidarité, réseaux sociaux et espionnage…

La pause estivale entame la dernière ligne droite et la rentrée approche doucement, avec son lot d’inquiétude et de morosité sur fond de Grippe A. Le climat est à la méfiance et tous les moyens sont bons : détectives privés, surveillance via les réseaux sociaux, espionnage… Pourtant malgré les risques, certains continuent de se mobiliser et se mettent à nus pour leur emploi. C’est le zapping emploi de la semaine.

  • ChaffoteauxA l’usine Chaffoteaux-et-Maury près de Saint Brieuc, des salariés mènent depuis plusieurs mois un combat sans relâche et multiplient les initiatives. En juillet, ils ont diffusé des cartes postales pour sensibiliser le public à leur cause : les cartes titrées « Projets d’été ? Se faire licencier » affichent chacune un portrait de salariés, de familles ou d’enfants de futurs licenciés (à découvrir sur leur blog). La semaine dernière, treize ouvriers menacés de licenciement, ont décidé de poser nus (voir vidéo ci-dessous) pour un calendrier destiné à leurs dirigeants, rapportait récemment le Télégramme. « Objectif : réussir un coup médiatique et montrer à la direction le degré de détermination des troupes ». Un autre combat, celui des cadets de la République. Des jeunes qui avaient tout abandonné pour suivre leur préparation au concours de gardien de la paix ont appris que le programme des cadets était temporairement suspendu. Mais devant la mobilisation, Brice Hortefeux a préféré faire machine arrière. « Une initiative purement administrative et comptable » de son administration selon lui, en bref, une « erreur »…

  • Côté jeunes diplômés, la rentrée 2009 s’annonce très morose. Aussi, les associations d’aide aux diplômés des cités invitent les jeunes à la combativité face à la crise, sur Le Monde. Justement, sur Capital.fr, un spécialiste vous donne ses conseils pour aborder « les questions qui fâchent » face au recruteur et faire bonne impression auprès de votre futur employeur.

  • Des questions pièges de plus en plus inspirées par ce que les candidats laissent « traîner » sur le web. « Quand Internet nuit aux demandeurs d’emploi », un sujet abordé par France Info et repris également sur LePost, qui démontre, via l’expérience d’un recruteur, comment « flinguer un CV » après quelques minutes surfées sur le web. Sur Twitter, ce sont les salariés des SSII qui se lâchent. On trouve parfois quelques perles comme « J’ai honte d’avoir fait mon stage de fin d’études en SSII, je ne veux pas finir comme ça. » ou « Etre développeur à plus 30 ans et en SSII ça fait beaucoup pour un seul homme non ? »

  • Mais il y a plus insolite comme job, surtout en période estivale. Le job qu’exerce Stéphane pour l’été par exemple ne fait pas vraiment rêver. C’est pourtant « un métier d’intérêt public », celui de croque-mort où la sobriété et l’humour sont recommandés. Sinon, la Sureté belge recrute sur Facebook. Le SELOR, le service de recrutement des agents de l’Etat belge, recherche des accros du fameux réseau social. Motif ? Ils auraient l’oeil plus aiguisé que d’autres. Le journal La Montagne revient justement sur un métier pas vraiment éloigné qui fait fantasmer : les détectives privés, à qui il arrive qu’on demande même parfois « de surveiller des employés en arrêt maladie ». A quand une police des « glandeurs » au bureau ou des CV bidonnés ?! Enfin, un job de rêve comme chaque semaine : Directeur Artistique junior au coeur de l’Océan Indien, et c’est chez Elaee.

  • Septembre sera-t-il le mois du télétravail ? On peut se poser sérieusement la question puisque Grippe A oblige, il se pourrait que vous soyez obligé de travailler à la maison ! Pourtant le télétravail peine à séduire en France, bien qu’il fasse partie des solutions incontournables pour mieux intégrer la dimension familiale dans entreprise, selon Jérôme Ballarin, Président de l’Observatoire de la Parentalité, interviewé sur lesnouvellesnews.fr.

  • Une idée originale pour terminer ce zapping de l’emploi : après le Friday wear, ou le Home Friday, voici le Naked Friday (comprenez, le « vendredi nu »), un concept lancé par une agence de com’. « C’est convivial, parait-il, et on a plus rien à se cacher après ça ». Mouais…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.