Fermer
menu

L’utilisation de smileys nuit à votre image au travail

Utiliser des emojis « sourire » c’est tendance, même dans ses échanges professionnels. Mais en réalité, cette gentille habitude vous ferait passer pour un incompétent aux yeux de vos interlocuteurs selon une récente étude.

Alors, « beauf » le smiley au travail ?

Selon l’étude de chercheurs de l’Université d’Amsterdam, d’Haifa et de la Ben-Gurion University d’Israël publiée dans le Social Psychological and Personality Science Journal sous le titre évocateur « The Dark Side of a Smiley », « contrairement aux sourires réels, les smileys n’augmentent pas les perceptions de cordialité. Qui plus est, ils diminuent significativement les perceptions de compétence » commente le Dr. Ella Glikson, post-doctorante à l’université de Ben-Gurion, à EurekAlert . En gros, ils vous font passer pour… un imbécile !

« Les gens ont tendance à supposer qu’un smiley est un sourire virtuel, mais les résultats de cette étude montrent que, dans le cas du lieu de travail, au moins en ce qui concerne les rencontres initiales, cela ne fonctionne pas », analyse le Dr Glikson. « A la rigueur, un smiley ne peut que remplacer un sourire que lorsque vous connaissez déjà l’autre personne. Mais pour un premier échange, il est préférable d’éviter d’utiliser les smileys ».

L’utilisation de smileys mine le partage d’informations

L’expérience a été menée auprès de 549 personnes dans 29 pays. Il leur a été demandé de lire des emails professionnels rédigés par des personnes inconnues et d’évaluer la compétence et la cordialité de l’expéditeur ; certains de ces courriels contenant des emojis sourire et d’autres non. D’après les conclusions des chercheurs, les smileys – utilisés généralement pour traduire une certaine convivialité – n’ont aucun effet positif sur les échanges en ligne. Pire, les chercheurs ont découvert que l’émoticône sourire avait même un impact négatif sur la perception de l’expéditeur par le destinataire. par ailleurs, « l’étude a également révélé que lorsque les participants ont été invités à répondre aux courriels sur des questions formelles, leurs réponses étaient plus détaillées et incluaient davantage d’informations liées au contenu quand le courrier électronique ne comportait pas de smiley » explique Ella Glikson.

Empêchant un partage efficace de l’information au travail, les smileys n’y auraient donc tout simplement pas leur place. Voilà de quoi faire perdre le sourire aux fans d’emojis…

Sources : thenextweb.com via Le Siècle Digital

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.