Fermer
menu
Théma Qualité de vie au travail : Découvrez les initiatives de nos partenaires

Sieste au boulot : et si on s’inspirait des chinois ?

La sieste au bureau n’en finit pas de faire débat. On en connaît pourtant ses bienfaits : la sieste est indispensable pour parer au coup de barre de 15h et elle participe à notre bien-être. Mais si dans certaines entreprises, disons plus libérées, elle est aujourd’hui tolérée voire encouragée, dans la plupart des entreprises françaises la fatigue ne prend fin que grâce à une grande tasse de café. En France, faire la sieste au travail reste assez mal vu : 80 % des actifs disent pourtant ressentir un fort coup de fatigue en début d’après-midi.  Quelles sont les tendances ailleurs dans le monde ?

À lire également :
Vous êtes fatigué ? Ne demandez pas conseil à vos collègues

Les chinois champions de la sieste

C’est en Chine que les travailleurs font le plus souvent la sieste. Si les conditions de travail y sont rudes, la sieste est indispensable là-bas et personne n’y échappe ! Historiquement, la pratique de la sieste se fait d’après les préceptes du yin & du yang : celle-ci permet de rétablir l’harmonie du corps et de l’esprit. Le droit à la sieste est même un droit constitutionnel  : elle est en effet consacrée, depuis l’époque de Mao, dans la constitution de la République populaire. Son article 43 proclame en effet que « les travailleurs de la République populaire de Chine ont droit au repos » et que « l’Etat accroît le nombre des installations pour le repos et le rétablissement des travailleurs« .

À lire également :
Les multiples bienfaits de la sieste au travail

Les anglo-saxons tolèrent la sieste sans l’encourager

En Angleterre c’est tout le contraire. Les actifs anglais ne s’accordent que la nuit pour se reposer. MAIS ils finissent leur journée de travail à 18h pour la plupart, ça compense. Du côté des Etats-Unis la sieste n’est que tolérée. Ici ce qui compte c’est la performance encore et toujours. Et quand on est performant, on est jamais fatigué c’est bien connu. Une exception est faite dans la Silcon Valley, berceau des startups et des entreprises libérées. Celles-ci multiplient les actions pour favoriser le bien-être au travail donc la sieste quotidienne.

À lire également :
12 gadgets insolites pour faire la sieste au bureau

La France ? Ni pour, ni contre

En Europe la France fait figure de mauvais élève concernant la sieste au travail. Dans la plupart des pays : Allemagne, Belgique, Italie, l’idée fait son chemin. Mais chez nous, malgré les initiatives de plusieurs entreprises françaises, comme Orange (ex-France Télécom) ou encore Novius, une PME spécialisée dans les logiciels et services Internet, elle demeure difficile à être acceptée. Résultat : 19 % des salariés piquent du nez au boulot soit un salarié sur 5 ! 26 % des salariés la pratiquent donc en cachette (derrière son écran par exemple). Selon une enquête d’Eve Sleep, 73% des salariés interrogés ignorent l’opinion de leur dirigeant quant à la possibilité de faire une sieste au travail. Signe que le sujet reste tabou.

À lire également :
Le gadget ultime pour faire la sieste au travail : le Pause Pod

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.