Fermer
menu

Serious Games : un marché et des jobs d’avenir

EvirtuosesLes jeux vidéos ne servent pas uniquement à faire baisser la productivité des salariés et ralentir les serveurs. Pour les entreprises, ce sont de nouveaux outils très utiles pour former et développer les compétences des collaborateurs. C’est l’univers du Serious Game, « un monde où le meilleur du jeu vidéo, sa virtuosité technologique et ses innovations en tant que média de culture et de loisir enrichissent le professionnel et le monde du travail ». Cette frange « sérieuse » de l’industrie du jeu vidéo tiendra prochainement sa deuxième convention – baptisée e-virtuoses – au Grand Palais de Lille, le 23 novembre 2009.

Un marché de 10 milliards de dollars
Convention, industrie… les termes sont bien choisis. Car le marché est gigantesque : les applications ne se limitent pas à la simulation dans les domaines de la défense, de l’éducation, de la santé, ou une transposition des jeux de rôle commerciaux sur un support multimédia. A l’avenir, les serious games pourraient investir « les interfaces de travail, les réseaux sociaux en ligne, les lieux de décision et de conduite des politiques publiques ». Au total le marché est évalué à 10 milliards de dollars chaque année.
La CCI de Valenciennes, qui organise l’événement e-virtuoses, mise beaucoup sur cette industrie pour dynamiser son économie. Elle travaille à la mise en place d’un véritable pôle industriel dédié à ces activités au sein du Play (le Pôle Images Nord-Pas-de-Calais). Avec à la clé, des créations d’entreprises et donc d’emplois qualifiés.

Voir aussi le blog de Net division consacré aux serious games.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.