Fermer
menu
  • Salaire

En France, le salaire ne fait pas le bonheur

Une nouvelle étude ADP a été réalisée sur les sentiments des Français vis à vis de leurs salaires.

33 % des salariés français déclarent dépenser la plus grande partie de leur paie dans des activités ou des objets qui leur feront plaisir (vacances, loisirs, hobbies...), pour leur logement (22 %), pour aider leur famille (21 %) et enfin pour épargner (18 %). (GettyImages/HJBC)

Le malaise salarial serait-il un mal français ? Possible si l’on en croit la dernière étude (Future of pay) publiée par ADP (acteur mondial de solutions de gestion du capital humain). Pour ce faire, 4 000 salariés et 2 900 employeurs dans 13 pays dont quatre en Europe ont été sondés (des entreprises de plus de 50 salariés). Il en ressort que si la plupart des actifs européens disent ressentir un sentiment positif quand ils reçoivent leur fiche de paie, ce n’est pas le cas des Français : ils ne sont que 22 % à être satisfait de leur salaire.

Des salariés européens heureux de leur paie

Selon cette étude, les salariés européens sont globalement satisfaits de leur salaire. C’est d’ailleurs principalement le sentiment d’accomplissement qui est cité en premier pour les salariés néerlandais et allemands (44 % et 35 %). Pour 34 % des Britanniques c’est même la joie qui prédomine quand il reçoivent leur fiche de paie.
Mais seulement 22 % des actifs français sont heureux de leur salaire. L’excitation (20 %), le soulagement (18 %) mais aussi la déception (16 %) sont les autres sentiments les plus mentionnés par les Français.

À lire également :
Le salaire, sujet tabou pour 8 salariés sur 10

Comment les Français dépensent-ils leur salaire ?

Selon cette étude, entre la France et le reste de l’Europe, les différences du rapport à la paie sont également notables concernant les postes de dépenses. En effet, si dans les autres pays, les travailleurs déclarent utiliser la majorité de leur salaire pour subvenir aux besoins de leur famille (28 %), en France, cela n’est cité qu’en 3ème position. Ils sont 33 % à déclarer dépenser la plus grande partie de leur paie dans des activités ou des objets qui leur feront plaisir (vacances, loisirs, hobbies…), pour leur logement (22 %), pour aider leur famille (21 %) et enfin pour épargner (18 %).

À lire également :
Pour ou contre la transparence des salaires ?

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une