Fermer
menu

Rituels de la vie de bureau #2 : le séminaire

Extrait film le séminaireDeuxième épisode de notre feuilleton de l’été consacré aux rituels de la vie de bureau avec le séminaire, qui justement nous fait sortir un peu du bureau. Comme pour la réunion, on va parfois au séminaire à reculons. Mais on ne peut pas non plus y couper. Pour faire simple, il existe deux grandes catégories de séminaires d’entreprises. Ceux qui sont sérieux et ceux qui le sont moins. Mais attention, les deux styles peuvent aussi se mélanger, selon les collègues et le déroulement de l’événement.

Team building hors les murs
Évènement, c’est le mot juste pour définir un séminaire que la plupart des salariés attendent, qu’une poignée de collègues prépare et dont tout le monde parle jusqu’à la prochaine édition. Pourtant, les séminaires n’ont pas été inventés par plaisir. L’objectif est bien de renforcer les liens entre les salariés, qu’ils se connaissent un peu plus pour mieux travailler ensemble.

On aurait pu croire que les séminaires avaient été inventés par des patrons vicieux désireux de faire transpirer leurs troupes en dehors des heures de travail, ou par des hôteliers restaurateurs qui voulaient meubler les saisons creuses. Il n’en est rien. Le séminaire a un objectif : motiver. Et une méthode : la cohésion d’équipe. Ou plutôt le « team building ». Car comme beaucoup de termes à la mode dans le monde de l’entreprise, il faut que ça sonne anglais. On dit d’ailleurs maintenant « Incentive » plutôt que séminaire.

Et si on démontait une 2CV ?
Et évidemment il y a des modes dans les séminaires, comme pour les vacances. Oubliez le saut à l’élastique ou les stages commandos, c’est trop daté années 80. Aujourd’hui, on fait toujours un peu de sport, mais on prend aussi des cours de cuisine, on participe à des activités citoyennes et on joue des rôles. Avec en toile de fond, de l’apprentissage en commun comme avec le Mécano 2CV où les équipes doivent démonter puis remonter entièrement une deudeuche en moins de 2 heures.


Mécano 2CV ! par For_Event

Autre particularité du séminaire, on peut s’y sentir seul alors qu’on est très entouré. Paradoxe, comme dans les voyages en groupe, un nombre de participants important peut vous entraîner dans de grands moments solitude. Sur le papier, le programme est alléchant avec cette « découverte du vieux Nice en gyropode ». Mais finalement, sur le terrain, c’est pas très spectaculaire, juste ridicule.

Mais les séminaires ne sont pas toujours aussi ludiques. Il faut bien le dire, les séminaires c’est un peu comme les mariages : on s’y ennuie ferme. Heureusement, il y a toujours des repas ou des cocktails pour détendre un peu l’atmosphère. C’est quand même pas du boulot. Enfin un peu quand même. Et c’est là que les débordements surviennent. Heureusement, une règle d’or, proche de l’Omerta, règne sur ces épisodes événementiels que certains préfèreraient oublier : « ce qui se passe au séminaire, reste au séminaire ». Chut.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.