Fermer
menu
  • Ressources Humaines

RH : une hotline pour aider les entreprises à calculer leur index d’égalité femmes-hommes

Le ministère du Travail a ouvert une assistance téléphonique pour assister les entreprises, notamment les PME, à calculer leur index de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Au 1er mars, toutes les entreprises devront publier leur résultats et justifier les disparités salariales.

Après la publication de l'index d'égalité professionnelle, les entreprises ont trois ans pour corriger le tir. (Getty images /Prostock-Studio)

Faciliter la vie des entreprises. Le ministère du Travail a renforcé son dispositif d’accompagnement au calcul de l’index de l’égalité professionnelle avec l’ouverture d’ « Allo Index Ega Pro », une assistance téléphonique gratuite (08.00.00.91.10). Proposée aux entreprises de plus de 50 salariés, elle offre « un premier niveau de réponse » aux questions relatives au calcul de leur index, « comme par exemple les éléments à prendre en compte dans le calcul de l’index ».

Une aide bienvenue alors qu’au 1er mars de chaque année, toutes les entreprises de plus de 50 ans doivent calculer et publier leur index, mesurant les écarts de rémunération et de situation ainsi que les points de progression sur lesquels agir contre les disparités. Si leur score est inférieur à 75, elles disposent de trois ans pour régulariser leur situation sous peine d’une sanction financière pouvant aller jusqu’à 1 % de leur masse salariale.

À lire également :
Index de l’égalité professionnelle : des premiers résultats décevants

Un simulateur d’index

Le ministère a mis en place un dispositif concret d’aide aux entreprises :

  • Un simulateur/calculateur qui permet d’obtenir automatiquement le résultat de chacun des indicateurs et l’Index global ;
  • L’organisation de stages gratuits visent à accompagner les employeurs dans le calcul de leur Index et dans la définition de mesures correctives en cas d’Index inférieur à 75 points.
  • Un Questions/Réponses apporte des informations précises face aux éventuelles difficultés rencontrées (période de référence, effectifs à prendre en compte…) ;
  • Des référents égalité professionnelle répondent aux interrogations en matière de calcul de l’Index et accompagnent les entreprises dans la mise en place de mesures correctives en cas d’Index inférieur à 75.
  • L’ouverture prochaine d’un MOOC permettra aux employeurs de se former à leur rythme ;

De plus, des ambassadeurs de l’égalité professionnelle issus du monde de l’entreprise sont chargés d’informer et de sensibiliser les entreprises à l’importance que revêt l’égalité professionnelle auprès de leurs pairs

Cinq critères d’égalité professionnelle

  • L’index prévoit une note sur 100 obtenus sur cinq critères :
  • l’écart de rémunération femmes-hommes (sur 40 points),
  • l’écart dans les augmentations annuelles (20 points),
  • l’écart dans les promotions (15 points), les augmentations au retour de congé maternité (15 points)
  • la présence de femmes parmi les plus gros salaires de l’entreprise (10 points).

L’index d’égalité professionnelle est toutefois critiqué par les syndicats qui estiment que certains éléments masquent une partie des écarts de rémunération. L’index est également basé sur une auto-évaluation des entreprises, sans obligation de détailler le résultat pour chaque critère. En septembre dernier, 83 % des entreprises s’étaient attribuées une note supérieure à 75.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une