Fermer
menu
  • Ressources Humaines

Retraite, indemnisations chômage, handicap … tout ce qui change le 1er octobre

Contrats d'épargne retraite, indemnités pour les salariés démissionnaires, augmentation de l'AAH ... ce qui change sur l'emploi demain, on vous dit tout !

A partir du 1er novembre, il faudra avoir travaillé six mois sur les 24 derniers mois pour ouvrir droit à indemnisation. Aujourd'hui cette condition est de quatre mois sur les 28 derniers. (GettyImages/scyther5)

Nouveaux contrats d’épargne retraite

Dans le cadre de la loi Pacte et du nouveau plan de retraite, trois nouveaux produits d’épargne seront lancés et remplaceront les dispositifs actuels (Madelin, Perp, Perco…). La loi crée ainsi deux nouveaux produits d’épargne retraite d’entreprise : un plan collectif ouvert à tous les salariés afin de remplacer les plans d’épargne pour la retraite collectif (Perco), un plan d’épargne retraite d’entreprise réservé à certains catégories de salariés qui prendra la succession des contrats actuels dits « article 83 » (pour cadres et dirigeants).

Changement sur l’indemnisation chômage

A partir du 1er novembre, il faudra avoir travaillé six mois sur les 24 derniers mois pour ouvrir droit à indemnisation. Aujourd’hui cette condition est de quatre mois sur les 28 derniers. Quant au seuil permettant un renouvellement des droits lorsqu’on travaille sur sa période de chômage , il sera également de six mois contre un mois.

Les salariés qui avaient un revenu supérieur à 4500 euros brut par mois vont voir leur indemnisation réduite de 30 % au début du 7ème mois d’indemnisation avec un plancher à 2 261 euros net.

L’indemnisation s’ouvre légalement aux salariés démissionnant en vue d’un projet professionnel et ayant travaillé de manière continue depuis cinq ans. Ce projet sera évalué par une commission paritaire interprofessionnelle. En cas d’acceptation, le salarié aura six mois pour déposer une demande d’allocation chômage.

Allocation en cas de liquidation judiciaire pour les indépendants

Les indépendants vont bénéficier d’une allocation forfaitaire (800 euros par mois pendant six mois) en cas de liquidation judiciaire. Leur activité devra avoir généré un minimum de 10 000 euros par an sur les deux dernières années avant la liquidation.

Augmentation de l’AAH

L’allocation adultes handicapés (AAH) qui bénéficie à plus de 1,1 million de personnes, augmente de 40 euros au 1er novembre passant de 860 à 900 euros par mois.

Extension des allègements de cotisations patronales sur les bas salaires

Au 1er octobre, les employeurs verront une extension des allègements de cotisations patronales sur les bas salaires aux cotisations d’assurance chômage. Cette réduction générale est applicable de manière dégressive aux rémunérations inférieures à 1,6 Smic.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une