Fermer
menu
  • Productivité

Résolutions de rentrée : leviers d’une vie meilleure ou catapulte vers la déprime ?

Tentantes les résolutions de rentrée ? Ça dépend du point de vue.
Bien réfléchir avant de prendre des résolutions de rentrée

Joyeux et sale, ce joueur de rugby n'a pas pris de résolutions de rentrée (GettyImages/miodrag ignjatovic)

Arrêter de procrastiner, sortir de sa zone de confort, éviter la routine, faire du sport, manger sain, se coucher plus tôt, dormir en laissant son téléphone au salon, arrêter de râler, prendre du temps pour ses enfants, se lancer dans le compost… autant de résolutions de rentrée qui collent vraiment bien avec la personne géniale que vous serez devenue dans 6 mois. En attendant, tout n’est peut-être pas si simple.

Les résolutions, ça ne sert à rien. Jamais.

Vous n’êtes pas interdit de bonnes résolutions, vous devez simplement avoir conscience de l’échec à venir : en octobre, vous aurez le moral dans les chaussettes pile à la période où la nuit commence à tomber trop tôt. Vous cherchez à améliorer votre vie, mais en réalité, vous la sabotez à coups de résolutions.

Le cycle de l’échec est toujours le même :

1 – vous prenez une résolution, voire plusieurs si vous avez laissé votre bon sens sur une plage du Finistère au mois d’août. Votre état, à ce stade : vous êtes joyeux, un poil excité, déterminé et surtout, très naïf.

2 – vous vous tenez à votre résolution pendant deux jours. Votre état : vous sentez que votre confiance est à un niveau jamais atteint auparavant, vous êtes à deux doigts d’écrire un article pour partager votre expérience sur Medium, vous regardez votre entourage avec un air légèrement condescendant.

3 – vous ratez une première fois votre séance de sport parce que votre fille ne parvient pas à retenir les derniers vers de son poème de Prévert. Votre état : un peu frustré, vous ressentez, sans oser l’exprimer, une sorte de haine pour la poésie en général et Prévert en particulier. Vous sentez votre moral vaciller mais vous restez confiant pour la suite, sous l’emprise de votre manque total de pragmatisme.

4 – vous avez peu dormi la nuit dernière à cause d’un projet un peu tendu au bureau, vous n’avez pas assez d’énergie pour la séance du jour. Votre état : voilà, on y est, vous avez laissé tomber votre résolution, vous avez le moral dans les chaussettes et c’est cohérent puisqu’à ce stade, vous êtes certain qu’une chaussette sale oubliée derrière le panier de linge a plus de volonté que vous à se sortir de sa situation.

En prenant des résolutions, vous misez tout sur la volonté, dans un monde qui aime les personnes volontaires qui parviennent à réaliser leurs objectifs. Quand vous échouez, vous vous vous rendez compte que vous n’êtes pas une personne assez aimable pour cette société et ce n’est pas très agréable. En définitive, pas de résolution, pas de souffrance.

À lire également :
Rentrée, comment surmonter la reprise

Oui aux résolutions de septembre, non à celles de janvier

Le mois de septembre a été inventé pour les résolutions et la réalisation de tous vos projets. En septembre, il fait encore beau, vous êtes tout bronzé, les conditions sont parfaites pour réussir à tenir vos résolutions les plus folles. Vous seriez même capable de prendre l’escalier à la place de l’ascenseur sans vous en rendre compte !

D’autant que vous commenciez justement à saturer des chips et des merguez et que ce sont désormais les recettes de soupe froide de courgettes et autres tians de légumes qui vous font de l’œil. Ça tombe bien, en septembre, vous pouvez encore cuisiner les légumes d’été et prendre soin de votre microbiote en profitant de cette belle arrière saison sans raclette.

La rentrée des enfants, le cas échéant, est aussi un vrai coup de pouce pour entamer votre nouvelle vie. Pas de rentrée sans liste de fournitures, tri d’armoire, révision de tables de multiplication… pourquoi ne pas faire pareil ? Êtes-vous si sûr de pouvoir réciter sans balbutier la table de 7 ? Vos tee-shirts sont-ils bien rangés selon les préceptes de Marie Kondo ? Si la réponse est non, mettez-vous au travail.

Tout, vraiment tout, fait de septembre le timing idéal pour prendre des résolutions et s’y tenir. Namaste.

À lire également :
5 conseils pour organiser sa rentrée au bureau

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une