Fermer
menu
  • Ressources Humaines

RH : pourquoi vous devez indiquer le salaire sur une offre d’emploi

Pour les candidats,c'est une évidence, le salaire devrait être connu avant même de postuler. Du côté des recruteurs, ça semble être au cas par cas, en fonction du poste et de l'expérience. A tort ?

Sauf pour des postes très prisés, les entreprises indiquent rarement la rémunération ( Getty Images / Richard Villalonundefined undefined).

L’enquête ne date pas d’hier mais ses conclusions n’ont pas du beaucoup évoluer. En 2014, OpinionWay sondait en effet les Français pour savoir comment ils décodaient les offres d’emploi. Si les deux critères les plus importants à leurs yeux étaient alors le descriptif du poste ou des missions et le lieu géographique (79 et 78 % des réponses), plus de la moitié des personnes interrogées souhaitaient également que le montant de la rémunération apparaisse dans l’offre. Il suffit pourtant de consulter quelques offres d’emploi sur les jobboards pour se rendre que c’est une pratique peu courante.

D’un point de vue légal, les entreprises n’ont pas l’obligation d’indiquer la rémunération. Elles savent pourtant que c’est une information importante pour les candidats, surtout pour certaines fonctions comme commercial. Les recruteurs ne s’y trompent pas : sur les offres d’emploi dans la fonction commerce, c’est là où l’on retrouve le plus souvent précisé le salaire. Par exemple, pour un poste de commercial sédentaire on peut trouver ce type d’informations :

  • Rémunération : Selon profil, package (fixe + variable) compris entre 29 000€ et 32 000€.
    – Variable motivant et déplafonné.
    – Prime de vacances, Primes Enfants, épargne salariale, CE.

A l’inverse, sur le même site emploi, pour un poste de chargé de communication, voici ce que l’on peut trouver :

  • Conditions et Avantages : Non communiqué

Pour les recruteurs, la ligne rémunération sert donc à attirer les talents, mais ceux qui sont vraiment les plus rares. Une pratique qui peut les desservir si elle décourage certains candidats à postuler…

À lire également :
Comment s’armer face à la guerre des talents ?

Eviter les formules creuses

Comme dans l’immobilier, quand c’est flou c’est qu’il y a un loup ! « Rémunération attractive », « salaire à négocier », « rémunération selon le profil / l’expérience » sont des formules toutes faites et creuses ! Une rémunération n’est pas attractive mais correspond au jeu de l’offre et de la demande. C’est malheureusement pourquoi un communicant dans le secteur culturel est payé au Smic quand un chargé d’affaires dans le BTP émergera plutôt autour des 50 000 euros brut annuels.

Personne n’est dupe, il ne sert donc pas à grand chose de jouer avec les nerfs des personnes en recherche d’emploi. Les candidats préfèrent avoir une information précise, au moins une fourchette de salaire ainsi que mentionné si c’est sur 12 ou 13 mois, qu’une information vague, qui ne leur apprend pas grand chose. Et qui va leur ajouter du stress au moment de négocier leur salaire au moment de l’entretien. De plus, écrire rémunération comprise entre 30 et 40K€ n’est pas une bonne idée non plus. Sauf sur certains postes, 10 000 euros d’écart annuels c’est beaucoup et démontre une méconnaissance du marché, ce qui n’envoie pas un message très sérieux aux candidats.

Quand les entreprises proposent un package (mutuelle, ticket restaurants, primes de vacances, chèques voyage, prime d’intéressement), elles ont tout intérêt à le mentionner. Dans les faits, rares sont celles qui oublient de le préciser toutefois, tellement c’est un argument de vente. C’est en tout cas le minimum à indiquer pour celles qui jugent encore qu’il faut se vendre et négocier sa rémunération au moment de l’embauche.

À lire également :
Fuite des talents : Google augmente ses salariés

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une