Fermer
menu
  • Recrutement
  • Ressources Humaines

Entreprises : d’où viennent vos difficultés de recrutement ?

La DARES vient de publier une étude sur les difficultés de recrutements des entreprises et comment celles-ci tentent de les surmonter.

Selon la DARES, 17 % des recrutements sont jugés particulièrement (3 %) ou plutôt difficiles (14 %) par les recruteurs. (GettyImages/

Les entreprises font état de grandes difficultés pour recruter de nouveaux profils selon une récente étude publiée par la DARES. Selon celle-ci, trois types de problématiques ressortent : l’inadéquation entre le profil des candidats et leurs attentes, le manque de candidatures reçues et les caractéristiques du poste proposées (rémunération, quotité de travail …) qui ne conviennent pas.

De multiples difficultés conjuguées

Selon la DARES, 17 % des recrutements sont jugés particulièrement (3 %) ou plutôt difficiles (14 %) par les recruteurs. Mais dans la pratique, c’est plus compliqué que cela. En effet, dans la majorité des recrutements dits difficiles, les témoins évoquent souvent deux ou trois raisons différentes justifiant cette situation délicate. Seul un quart des recrutements compliqué n’est attribué qu’à un seul type de difficultés.

Difficile de trouver LA bonne personne pour LE bon poste

L’inadéquation du profil du candidat par rapport aux attentes du recruteur est l’obstacle le plus fréquent dans le processus de recrutement : niveau de diplôme, spécialité de la formation, durée et nature de l’expérience du candidat, conditions de travail etc… Les difficultés liées à une inadéquation entre la qualité du poste proposé (au sens des conditions d’emploi) et/ou des candidats recherchés concernent 8 recrutements difficiles sur 10. Cette inadéquation est attribuée un peu plus souvent par les recruteurs aux candidats qu’aux caractéristiques du poste.

« Le manque de candidatures est évoqué dans 60 % des recrutements difficiles »

Quand les candidats font défaut

Les difficultés liées à la quantité des candidats et/ou des postes en concurrence sont citées dans près de 7 recrutements difficiles sur 10. Le manque de candidatures est évoqué dans 60 % des recrutements difficiles et la concurrence d’autres entreprises dans 29 % d’entre eux. Les embauches sur les postes les plus qualifiés sont plus fréquemment soumises à la concurrence, surtout concernant les cadres (50% environ contre seulement 15 % des recrutements d’ouvriers non qualifiés). Les fonctions d’étude et de R&D et celles d’installation, de réparation et de maintenance sont surreprésentées. Leur technicité est une denrée rare et elle est donc très disputée. De ce fait, la concurrence de la part d’autres employeurs va plus souvent de pair avec des conditions d’emplois favorables à temps plein, en CDI et moins souvent assorties d’incitations financières.

Le déficit d’image des entreprises

Trois recrutements difficiles sur 10 l’ont été du fait de motifs davantage liés à la structure. Dans près d’un quart des cas, le recruteur reconnaît des difficultés propres à l’entreprise : manque de temps ou de moyens pour recruter par exemple. Dans un peu plus d’un cas sur 10, il a été handicapé par un déficit d’image de l’entreprise ou du secteur d’activité. Le déficit d’image touche plus les secteurs de la restauration ou des transports réputés difficiles.

Comment faire face à ces difficultés ?

Pour faire face à ces difficultés, la DARES conseille aux employeurs de mettre en place trois types d’actions : une intensification de leur recherche de candidats, un assouplissement de certaines de leurs exigences vis-à-vis des candidats et des modifications dans les caractéristiques du poste.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.