Fermer
menu

A quoi sert vraiment la pause-café en entreprise ?

Rituel de la vie de bureau, la pause-café en entreprise fait l’objet de nombreuses études. Les économistes en dressent régulièrement son coût quand les sociologues se penchent sur son rôle sociabilisateur dans l’organisation du travail. Moins souvent les salariés sont conviés à s’exprimer sur la pause-café. Dans une étude menée pour Nespresso, l’institut de sondage Ifop leur a ainsi demandé leur perception de la pause-café.

Pausecafé

Un moment pour sortir des contraintes professionnelles

Pour 84% des personnes interrogées la pause-café apparaît importante. Et près de la moitié des salariés débutent leur journée par un café pour une durée oscillant entre 5 et 10 minutes (44%). « Véritables métronomes, (les pauses cafés) rythment la journée et permettent de prendre du temps pour soi mais aussi de se redynamiser et d’être plus efficace », écrivent ainsi les auteurs de l’étude.

Un outil de cohésion…

La pause-café n’a pas que vocation à favoriser la discussion entre les salariés, même si elle apparaît comme le « moment idéal pour construire des échanges plus humains et personnels » (91%). La preuve : au cours de leurs discussions, près de 6 salariés sur 10 « déclarent parler de la vie de l’entreprise en général et 42% affirment évoquer d’autres personnes de l’entreprise ». Enfin, pour 79% des personnes sondées, le café permet de renforcer un sentiment d’appartenance : ce serait même le moyen le plus efficace pour entretenir l’esprit d’équipe.

D’efficacité et de performance…

Si ces quelques minutes passées à discuter entre collègues semblent parfois être perdues pour l’entreprise, il semblerait au contraire que la pause-café soit aussi une manière « d’optimiser ses capacités physiques et intellectuelles » (81%). Et pour 7 salariés sur 10, la pause-café est perçue comme un « outil de motivation ».

Mais peu estimé par le management

La pause-café semble avoir toutes les vertus pour dynamiser les équipes en entreprise. Pourtant les décideurs en ont une perception bien différente de celle des salariés. Concernant l’efficacité professionnelle, que ce soient pour les opportunités d’échange d’idées et de savoir-faire ou l’optimisation des capacités physiques et intellectuelles, ils sont largement moins nombreux à juger positivement la pause-café. On n’ose imaginer leur perception de la pause cigarette…

  • Étude menée auprès de salariés et décideurs d’entreprises françaises de plus de 20 salariés, afin d’appréhender le rôle et la place du café dans l’entreprise aujourd’hui.

Lire aussi Café, clope, pipi : ce que dit la loi sur la pause au travail

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.