Fermer
menu

Quelles priorités pour les DRH en 2013 ?

Prioritedrh2013ADP a mené une enquête auprès de de 1220 professionnels de la fonction RH en France pour connaître leurs priorités pour l’année 2013. Première surprise : malgré le contexte économique incertain, les RH sont plutôt optimistes (pour 76% des personnes interrogées). ADP a même dressé un portrait-robot du DRH le plus confiant pour l’avenir : Il travaille dans une grande entreprise (de 1000 à 3000 salariés) dans le secteur de la finance ou de l’assurance, en région Ile-de-France ou Nord. Mais dans les PME, le constat est moins rose : 27% des professionnels des RH des entreprises de 50 à 300 salariés sont plutôt pessimistes

En dépit de cet optimisme relatif, une majorité de professionnels interrogés par le leader des services de gestion RH et de la paie déclarent tout de même éprouver des difficultés dans l’atteinte de leurs objectifs. Principalement à cause de moyens humains et financiers insuffisants ou du fait du manque d’outils informatiques dédiés à la gestion des ressources humaines.

Autre surprise de cette enquête : plus d’un tiers des RH estiment que leur direction ne s’intéressent pas vraiment aux enjeux RH et la même proportion souffre d’un manque de reconnaissance de leur fonction en interne. Un problème de visibilité encore plus criant dans les PME.

Un enjeu prioritaire : motiver les salariés

Du côté des enjeux RH pour les deux prochaines années, les choses sont claires également. Dans les PME, comme dans les grandes entreprises, la priorité pour 2013 est l’engagement des collaborateurs (61% des réponses), loin devant la prévention des risques psycho-sociaux (44%), la gestion de talents, la conduite du changement ou la Responsabilité Sociale et Environnementale (42% pour ces 3 derniers défis).

Selon ADP, les DRH « constatent un désengagement croissant des collaborateurs et une démotivation qui, à terme, génère un mal être au travail. Ceci se traduit par des symptômes tels que de l’absentéisme, du turnover, mais aussi de l’absentéisme moral, avec des conséquences de coûts et de satisfaction clients ». Replacer l’humain au coeur de l’organisation fait donc logiquement partie de leurs priorités. « Les RH prennent conscience de l’opportunité qu’ils ont de sortir de la crise par le haut, non pas financièrement, mais humainement » résume Grégory Luneau, Directeur Marketing des offres RH chez ADP. « Il faut pouvoir générer chez les collaborateurs un choc de confiance qui les amène à être plus que jamais des sources de productivité et de développement des entreprises ».

Les résultats de l’étude d’ADP sont disponibles sous forme d’infographie sur le site d’ADP.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.