Fermer
menu

Qualité de vie au travail : les salariés ont des attentes fortes

71 % des salariés et 96 % des dirigeants jugent le niveau de la qualité de vie au travail « bon » ou « très bon » selon une étude de Malakoff Médéric publié à l’occasion de la Semaine de la qualité de vie au travail (SQVT). La mutuelle note ainsi une légère amélioration de l’opinion des salariés (+ 2 % par rapport à 2016). Chez les dirigeants, il semblerait que c’est le réalisme qui prime puis la proportion de ceux attribuant une très bonne note à la QVT (8/10) tend à baisser…

La bonne ambiance : facteur « number one »

Mais à quoi doit-on cette positive attitude des deux parties ? D’abord, à la bonne ambiance au travail, un élément déterminant sur le plan de la QVT pur 49 % des employés et 53 % des dirigeants. Les salariés ont par ailleurs de fortes attentes concernant la reconnaissance au travail et la conciliation des temps de vie. Du côté des dirigeants, 3 sur 4 pensent que la QVT fera partie des thèmes de préoccupations majeurs à l’avenir, notamment sur le plan de la maîtrise de l’absentéisme au travail.

Par les éléments déterminants pour la QVT, les salariés classent dans l’ordre d’importance :

  1. l’ambiance et les relations avec les collègues (49 %)
  2. la rémunération globale (40 %)
  3. la reconnaissance au travail (38 %)
  4. la conciliation vie pro/vie perso (37 %)

Cependant les priorités changent selon l’âge des salariés. Alors que le déterminant n°1 – l’ambiance et les relations entre collègues – perd de l’importance au fil des années tout comme la sensibilité à l’environnement de travail, le besoin de reconnaissance au travail augmente avec l’âge.

Chez les dirigeants, la perception des éléments qui font la QVT diffère :

  1. l’ambiance et les relations avec les collègues (53 %)
  2. la relation avec le supérieur hiérarchique direct (45 %)
  3. la rémunération globale (42 %)
  4. la reconnaissance au travail (40 %)

Horaires plus souples, temps de travail réduit et télétravail font envie aux salariés

La reconnaissance apparaît indéniablement comme l’axe majeur d’amélioration de la qualité de vie en entreprise, puisqu’elle n’est jugée satisfaisante que par la moitié des salariés.

Si elle passe par la valorisation financière de leurs efforts pour 62 % des salariés interrogés, des félicitations en cas de bons résultats sont déterminants pour la moitié d’entre eux, et un simple « bonjour » de la part du supérieur arrive en 3e position des signes de reconnaissance attendus des dirigeants. Pour ces derniers, c’est le salut des efforts fournis (66 %) et les remerciements de leurs clients (62 %) arrivent en 2e et 3e position.

Deuxième déterminant de la QVT chez les managers et les cadres, la conciliation vie pro/vie perso reste globalement problématique pour les salariés puisqu’elle est une source de difficultés pour 34 % d’entre eux. Ce pour des raisons de conditions de trajet et de problèmes de déconnexion. Pour réussir à trouver un équilibre, les salariés aimeraient pouvoir bénéficier d’horaires plus souples (45 %), d’une réduction du temps de travail (29 %) ou d’une possibilité de télétravail (27 %).

Etude « Qualité de vie au travail » de Malakoff Médéric présentée par le Comptoir mm de la nouvelle entreprise menée auprès d’un échantillon de 3500 salariés et 500 dirigeants.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.