Fermer
menu
  • Qualité de vie au travail
  • Télétravail

Déconfinement : un mode d’emploi pour les entreprises

Un plan de circulation et 4m2 par salarié, l’interdiction de pratiquer des tests... Le protocole national de déconfinement est désormais à disposition des entreprises.
Le protocole de déconfinement des entreprises

(Pexels/Jose Espinal)

Publié hier par le ministère du Travail, son objectif est d’ « assurer la santé et la sécurité des salariés » dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. Les entreprises n’ont donc qu’une semaine pour trouver comment mettre en œuvre les bonnes pratiques inscrites dans ce protocole de 20 pages. Un vrai défi.

La règle des 4m2 et le port du masque seulement en dernier recours

Diviser la surface des locaux par quatre ne sera pas un calcul suffisant : les 4m2 par salarié doivent tenir compte de l’espace occupé par les meubles de rangements, étagères et autres caissons. Les espaces de circulation et les salles de réunions sont également à exclure du calcul pour garantir la distance d’un mètre minimum entre chaque salarié. Le protocole prend l’exemple d’un bâtiment de bureaux, pour lequel 80% de l’espace total serait retenu pour le calcul. Si cette surface résiduelle équivaut à 160m2, l’entreprise pourra y accueillir 40 personnes.

Quant au port du masque, c’est un dernier recours, voilà ce que dit le protocole : « Lorsque, et seulement lorsque, certaines situations (en principe réduites au maximum par application des mesures collectives) comportent un risque non maitrisable de rupture accidentelle de cette distanciation (y compris par le non-respect par l’usager/salarié lui-même), des mesures complémentaires comme le port du masque «grand public» sont à mettre en place. »

À lire également :
Chômage partiel : du nouveau au premier juin

Pas de prise de température, pas de tests de dépistage

Les entreprises sont invitées à sensibiliser leur salariés pour les inciter à ne pas se rendre sur leur lieu de travail en cas de symptômes, puis à consulter rapidement. Même si le protocole prévoit la prise en charge de salariés symptomatiques sur le lieu de travail – avec isolation, protection et recherche de signes de gravité – l’objectif est de responsabiliser les individus pour éviter à tout prix d’être confronté à ce type de cas de figure.

À lire également :
Covid-19 : l'entreprise doit prendre en charge les

Le télétravail doit rester la norme

Au vue du nombre de contraintes nécessaires pour assurer un déconfinement en tout sécurité, la préconisation du ministère du travail sur le télétravail reste claire : « le télétravail doit être mis en place chaque fois que possible. La présence physique ponctuelle ou périodique des télétravailleurs, lorsqu’elle est nécessaire, doit être organisée de façon à être étalée pour limiter le nombre de salariés rejoignant simultanément l’entreprise.« 

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une