Fermer
menu

Productivité sapée par Google, journalistes au rabais, métiers insolites, etc.

Avec ces ponts à rallonge, la productivité en a pris un coup derrière la cravate, c’est le moment de faire un récapitulatif de l’actu de l’emploi à travers un zapping plutôt assaisonné.

Google pacman

  • On commence avec le métier qui fait rêver les jeunes : journaliste. C’est pourtant une profession qui se porte mal : peu ou pas de débouchés, des CDD à répétition dans la presse en ligne, des boulots payés au lance-pierre, etc. Mais toujours autant de candidats. Un contexte difficile décrit par Xavier Ternisien dans Le Monde. Un métier qui évolue aussi si l’on en croit cette tentative de définition du journalisme lol sur le blog Bienbienbien. Il y en a un qui vient pourtant de décrocher un job de rêve : reporter pour France-Soir (pendant 80 jours) dans le cadre du concours Reportour. Il s’appelle Guillaume et il a déjà fait plein de jaloux. Ça promet pour la suite.

  • Journalisme toujours avec cette nouvelle passée un peu inaperçue : la fin brutale de l’émission rue des entrepreneurs juste avant la diffusion du 1er mai. Une émission économique de grande qualité qui était diffusée le samedi matin sur France Inter depuis 28 ans. Animée par le célèbre duo Didier Adès et Dominique Dambert qui ont été licenciés pour « faute grave ».

  • A part ça, il y a plein d’autres métiers moins connus, voire carrément improbables : testeur de toboggans, siffleur professionnel ou essayeur de meubles. 15 jobs pas comme les autres recensés sur le site womansday.com (en anglais). Sur Courrier international, un autre boulot qui peine à recruter : bourreau. En Inde, les autorités n’arrivent plus à trouver du personnel pour exécuter la peine capitale. C’est peut-être le moment de la supprimer ?

  • Et si on faisait semblant de travailler ? Alors que le poil dans la main a bien poussé pendant ces longs week-ends, il existe un outil bien pratique pour faire croire aux collègues que vous tapotez sans relâche sur votre clavier. A découvrir sur Roget.biz. Question productivité toujours, Google ne nous a pas aidés non plus avec ce jeu Pac Man à la place du logo du célèbre moteur de recherche. Selon des calculs très sérieux ce clin d’oeil vidéo-ludique aurait fait perdre près de 5 millions d’heures de travail, soit l’équivalent du travail à temps plein de 20.000 employés de Google pendant six semaines. Quand on voit déjà la liste des sites les plus consultés sur le lieu de travail, on se dit que notre économie n’avait pas besoin de ça !

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.