Fermer
menu

Stéphane Diagana : l’athlète entrepreneur

Stephane diaganaAthènes, 1997. Celui que l’on surnomme « l’éternel second » s’élance du couloir numéro 6. Moins de 48 secondes plus tard, Stéphane Diagana entre dans la légende. Médaillé d’or, il devient le premier français à remporter le 400 mètres haies et fait définitivement oublier son sobriquet. D’autres exploits ont émaillé sa carrière lui offrant un podium différent, parmi les personnalités sportives préférées des Français. Une carrière exemplaire qu’il poursuit aujourd’hui dans le business. Une reconversion liée à son premier job dans une banque, à Levallois-Perret ? « Pas vraiment… A l’époque, je devais avoir 17 ou 18 ans et j’étais seul à assurer le service courrier durant l’été. C’était particulièrement calme, j’ai connu des expériences bien plus riches ». Et variées.

Double casquette

Sportif professionnel, Stéphane Diagana valide en parallèle de sa carrière d’athlète un DUT en biologie appliquée. « Comme il n’y avait pas d’aménagement d’horaires possibles, j’ai fait un break pendant cinq années. Ce n’est qu’ensuite que j’ai repris les cours ». Changement de voie : il s’inscrit alors en école de commerce, à l’ESCP. « Je gagnais ma vie en tant qu’athlète mais il me semblait important de préparer l’avenir. Je pense que cela m’a d’ailleurs servi pour la compétition : ne pas être inquiet pour la suite m’a permis d’avoir un mental plus solide ».

Serein dans les starting-blocks, il lui faut néanmoins jongler entre ces deux activités. « Cela nécessite de s’adapter. Heureusement mon entraîneur était favorable à cette double carrière. Donc quand je lui disais : « cette semaine, on réduit les séances de 25 à 15 heures », il comprenait. Mais après les révisions, il fallait retourner tout de suite dans le dur, sur la piste ».

Conférencier en entreprise

Armé de sa double casquette, Stéphane Diagana peut entamer sa reconversion professionnelle, la tête tranquille. Des entreprises le sollicitent notamment pour animer des modules de formation RH sur les notions de leadership, de performance. « Tout cela est très lié au sport où la réussite est essentiellement collective ». Des valeurs qu’il porte également en parrainant le Challenge du Monde des Grandes Ecoles et des Universités (CDMGE), un rendez-vous mêlant sport et recrutement.

Diagamaratho

De manière plus classique, Stéphane Diagana devient consultant pour France Télévision. Mais sa connaissance du sport et des affaires le conduisent encore ailleurs. Depuis 2011, il est partenaire et chef de produit pour la marque de running Kalenji. Au siège de l’entreprise, il participe au développement des produits tout « en apportant des réflexions plus entrepreneuriales ».

L’emploi par le sport

En 2008, Valérie Pécresse et Roselyne Bachelot, alors ministres de l’Enseignement et de la Santé, lui confiaient également une mission pour le développement du sport à l’université. « La politique m’intéresse en tant que citoyen, mais je ne cours pas après un poste d’élu », prévient-il. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir une ébauche de programme politique.

« Aujourd’hui, on sait que de nombreuses maladies chroniques sont liés à notre mode de vie sédentaire. Diabètes, maladies cardiaques… Chaque année cela coûte une fortune à l’assurance-maladie. Des campagnes de pub incitent à faire bouger les gens, mais on peine toujours à lever les freins à la pratique d’une activité ». Ses idées pour y parvenir ? « Actuellement, je travaille sur la création d’un centre sportif dans les Alpes-Maritimes. Des sportifs amateurs et professionnels seront entourés d’un staff de médecins, de coachs pour améliorer leurs pratiques mais aussi répondre aux contraintes de personnes qui, suite à une maladie, se remettent au sport. Cela permettra de créer des emplois de proximité, non-délocalisables, à forte valeur-ajoutée tout en en réduisant la part des remboursements à la Sécu ». Ou l’art de mêler sport et business…

  • Voir le site officiel de Stéphane Diagana
  • Crédit photo : Arts et métiers magazine, Olivier Vercherand

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.