Fermer
menu

Premier emploi : 5 choses que les jeunes diplômés ignorent sans doute

Chercher son premier emploi n’est pas une chose facile en ce moment. Beaucoup de jeunes diplômés partent un peu la fleur au fusil sans se douter de ce qui les attend dans le monde du travail. Voici 5 vérités, sans doute difficile à entendre, qu’il faut intégrer pour trouver un emploi plus rapidement et éviter de commettre des erreurs de débutants.

Questions-Jeunes-Dips

1. Les recruteurs s’intéressent (aussi) à votre personnalité

Soyons honnête, en tant que jeune diplômé vous avez (pour l’instant) uniquement un potentiel à revendre. Vos diplômes, aussi prestigieux soient-ils, ne suffisent pas à convaincre un recruteur qui va aussi essayer de cerner votre personnalité. En ce qui concerne votre expérience, elle tient sur quelques lignes, ça ne suffit pas non plus. Votre capacité à vous adapter à l’entreprise, à travailler en équipe, à accepter les consignes et le management seront en revanche déterminants pour décrocher un poste. Il faut donc donner, dès le premier entretien d’embauche, des gages de savoir-être et des preuves de motivation.

2. Votre premier poste sera (sûrement) un contrat précaire

La précarité vous l’avez sans doute déjà connue en enchaînant des stages. Mais ce n’est pas fini. Quand on sort des études, à moins d’avoir un diplôme d’ingénieur ou un profil très prisé des recruteurs, le CDI n’est pas automatique. Passer par des contrats précaires en début de carrière (en CDD ou en intérim), est très fréquent. Plus de 90% des embauches se font sous contrats précaires actuellement, ne négligez pas ces propositions concrètes de travail qui peuvent par la suite déboucher sur des contrats plus durables. La précarité est un passage obligé en début de carrière. Mais ce n’est pas grave.

3. C’est plus facile de trouver un job quand on en a déjà un

Vous connaissez l’expression « on ne prête qu’aux riches » ? C’est un peu la même chose quand on cherche un boulot. Si vous êtes déjà en poste, vous avez plus de chances d’en trouver un autre. D’abord parce que vous êtes dans une posture active et que vous pouvez mobiliser votre réseau rapidement. Aux yeux des recruteurs, un candidat en poste inspire aussi plus confiance qu’un chômeur de longue durée. A tort ou à raison les employeurs se disent qu’une personne en poste sera plus rapidement opérationnelle. C’est pourquoi il vaut mieux enchaîner les contrats plutôt que de se dire : « je m’accorde un break de 3 mois de vacances et je chercherais un job en septembre… » C’est une erreur de débutant qui conduit certains jeunes dans le cercle vicieux du chômage dès leur début de carrière.

4. La grande peur du recruteur : votre départ avant la fin de la période d’essai

Quand une entreprise embauche un jeune diplômé, c’est toujours un pari sur l’avenir. Un investissement aussi en termes de temps passé à recruter, intégrer et former un jeune qui n’est pas encore pleinement opérationnel. Si une jeune recrue met fin à sa période d’essai et décide de ne pas rester, ou que l’employeur se rend compte finalement, que son profil ne correspondait que « sur le papier », il faut tout recommencer à zéro. C’est la plus grande crainte du recruteur : se tromper de candidat lui coûte cher. Même chose pour vous, par la suite vous devrez certainement expliquer un départ anticipé.

5. En entreprise, tout le monde s’en fiche de vos diplômes

Le diplôme est un sésame, vers l’emploi et la vie active. Vous pouvez être fier de votre parcours scolaire et du travail qui vous a permis de décrocher un diplôme reconnu par la profession. Peut-être que vous avez même dû vous endetter ou occuper des jobs alimentaires en parallèle pour financer vos études. Alors préparez-vous dès maintenant à un choc. Une fois intégré en entreprise, plus personne ne vous demandera de raconter votre cursus (sauf pour discuter à la machine à café ou pour savoir si vous venez de la même école). Cette période de votre vie est maintenant derrière vous et il va falloir faire vos preuves. En quelques mois en entreprise vous en apprendrez sans doute plus qu’en plusieurs années d’études.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. mengue marie claire
    12 octobre 2015 - 9h26

    je trouve l’article très enrichissante; merci beaucoup

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.