Fermer
menu

Pourquoi les entreprises féminisées sont plus performantes

Cadres commerciaux en réunion dans un hall d'immeubleLes entreprises comptant plus de femmes dans leurs conseils d’administration ont le mieux résisté à la crise. Une conclusion tirée d’après les résultats d’une grande étude du Groupe Crédit Suisse pour laquelle la banque a passé au crible la santé financière et les performances boursières de 2400 entreprises du monde entier sur ces 6 dernières années. Il en résulte que depuis 2008, les sociétés ayant au moins une femme au sein de leur CA ont mieux résisté à la crise que les autres. Leurs résultats dépassent même de 26% ceux les sociétés sans femme…
Un postulat déjà avancé dans d’autres travaux comme ceux du cabinet Mc Kinsey sur « la mixité, levier de performance » ou encore par le professeur Michel Ferrary, fondateur de l’Observatoire SKEMA de la féminisation des Grandes Entreprises.

7 liens concrets entre diversité et performance

Concrètement, le rapport identifie 7 raisons principales à la corrélation entre diversité des équipes et performance des entreprises. De nombreux travaux menés par divers chercheurs sur des groupes amènent à la conclusion que la diversité amène de meilleurs résultats, directs, ou indirects car la nomination de femmes envoie un signal positif sur le marché et constitue un indicateur de bonne santé d’une entreprise.

Le Conseil d’Administration se veut plus performant. Selon les recherches du professeur Katherine Philips de l’Université de Columbia, l’intelligence collective du groupe est plus élevée lorsque la sensibilité sociale des membres individuels du groupe l’est elle-aussi. En d’autres termes, le groupe améliore ses performances en présence de « minorités ». Travailler dans un environnement varié amène donc de meilleurs résultats.

La diversité induit également une meilleure combinaison des performances managériales. McKinsey et la NASA ont réalisé différentes études sur les compétences managériales, qui montrent que les femmes sont particulièrement douées pour définir clairement les responsabilités et pour coacher les collaborateurs. Ainsi, un plus grand degré de diversité au sein d’un CA favoriserait un meilleur équilibre des compétences de direction.

Par définition, se priver des compétences féminines revient à se priver de toute une gamme de talents. La diversité donne logiquement l’accès à un plus large vivier de talents. Et face au manque de main d’oeuvre dans certains secteurs, les entreprises ne peuvent se priver de ce « pool » de compétences.

La mixité amène une meilleure prise en compte du consommateur-décideur (« consumer decision-maker »). Selon le Boston Consulting Group, en 2010, 73% des décisions de dépenses des ménages américains étaient contrôlées par les femmes. En conséquence, avoir plus de femmes au sein des instances de direction d’une entreprise peut améliorer la compréhension des attentes et préférences du client.

L’amélioration de la gouvernance d’entreprise constitue un autre point-clef des raisons expliquant le lien entre diversité et performance. Plusieurs études démontrent que les CA composés d’au moins trois femmes ou plus avaient de bien meilleurs résultats que les entreprises aux CA purement masculins. Mieux, les entreprises aux directions plus féminisées sont plus susceptibles de mieux communiquer avec leurs employés, de donner la priorité à la satisfaction de la clientèle et d’agir en faveur de la Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE).

Dans une étude publiée en 2001, Odean et Barber ont montré que les femmes ont tendance à être plus prudentes que les hommes en termes d’investissements financiers. Selon les travaux du professeur Nick Wilson de la Leeds University Business School, au moins un administrateur femme dans le CA d’une entreprise réduit la probabilité d’une mise en faillite de celle-ci de 20%. De plus, l’analyse faite par le Research Institute démontre que les entreprises au CA mixte sont plus susceptibles de présenter un niveau d’endettement moindre qu’une entreprise sans femme au sein de leur conseil.

Superformance des entreprises féminisées

Le Crédit Suisse note que les sociétés cotées en bourse dont le Conseil d’Administration est féminisé présentent une « superformance » de 26%. Un écart avec les autres sociétés encore plus visible depuis la crise mi-2008. Les auteurs de l’étude restent pourtant prudents quant à la même efficacité d’un management diversifié en période de stabilité économique. Mais la stabilité n’est pas pour demain et les entreprises ont tout intérêt à adopter une plus grande diversité au sein des équipes de direction pour optimiser leur performance, mieux répondre aux attentes de leurs clients et par là même améliorer leur image.

Consultez le rapport « Gender Diversity and the Impact on Corporate Performance » du Credit Suisse Research Institute.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.