Fermer
menu

Pour décrocher un job, mieux vaut vivre à Paris qu’en Seine-Saint-Denis

View on parisEntre un candidat vivant dans le 16ème arrondissement de Paris et un autre en banlieue, le regard d’un recruteur est sensiblement différent. Selon un nouvelle étude de l’Observatoire des zones urbaines sensibles, révélée par L’Express.fr, une « bonne adresse » peut même « aller jusqu’à tripler les chances d’être invité à un entretien d’embauche ». Un constat que les auteurs ont pu établir après avoir envoyé plus de 3.000 candidatures fictives. Les candidats étaient à chaque fois un homme, du même âge, au parcours similaire, « de nationalité française et dont la consonance de leur nom ne suggère pas qu’ils sont issus de l’immigration ». La méthode choisie ne permettant pas de tester tous les métiers, les chercheurs se sont attardés sur deux professions en tension : serveur et cuisinier. Résultat, un serveur non qualifié recevra en moyenne 10% de réponses favorables s’il vit en Seine-Saint-Denis, contre 20% à Paris.

Et en matière de discrimination, il n’y a pas que la ville qui joue. « Les serveurs et cuisiniers de niveau CAP résidant dans un quartier défavorisé de Paris ont significativement moins de chances d’accéder à l’entretien d’embauche que ceux résidant dans un quartier favorisé » de Paris, poursuit l’étude.

Les serveurs plus souvent discriminés

Autre résultat observé par l’étude : les serveurs sont toujours plus discriminés que les cuisiniers. Deux interprétations sont possibles selon les chercheurs. L’une étant « que les cuisiniers sont une profession un peu plus en tension ce qui rend la discrimination plus coûteuse pour les employeurs ». L’autre « que les serveurs sont en contact avec la clientèle ce qui peut alimenter une source de discrimination supplémentaire ». Un constat « cohérent avec les résultats d’une étude antérieure (…) qui indiquait que les discriminations sont en France plus marquées pour les professions en contact avec la clientèle, ce qui expliquerait pourquoi les populations d’origine étrangère éprouvent davantage de difficultés d’accès à l’emploi dans les grands centres urbains où ces professions sont surreprésentées ».

L’emploi, 1er facteur de discrimination

Difficile de lutter contre la discrimination à l’embauche. En 2010, la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde), aujourd’hui fusionnée avec le Défenseur des droits, indiquait que sur un total de 12.467 saisines, la moitié portait sur des questions de discrimination dans l’emploi. Un problème difficile à régler bien que la loi reconnaisse aujourd’hui 18 critères de discrimination, selon L’Express, dont le sexe, l’origine, la situation familiale, l’orientation sexuelle, l’appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation ou une race, l’apparence physique, le handicap et le nom de famille.

Pourtant, même les tentatives de rendre les CV anonymes (sans l’état civil du candidat) ne semblent pas permettre d’éviter les discriminations. En 2011, un rapport du CREST (Centre de Recherche en Economie et Statistique), concluait au contraire qu’il pénalisait les demandeurs d’emploi issus de l’immigration. Plusieurs pistes ont été évoquées pour expliquer ce résultat. L’une étant que « l’anonymisation du CV en ôtant de l’information sur les candidats, ait empêché les employeurs de réinterpréter à l’avantage des candidats potentiellement discriminés les autres signaux du CV. Par exemple, les « trous » dans le CV pourraient être expliqués par un accès plus difficile à l’emploi lorsque le CV montre que le candidat réside en ZUS, mais pas lorsque cette information est masquée », détaillent les auteurs de l’étude. Plus que des artifices, la société devra encore plus sensibiliser à ces problèmes pour voir changer le regard des recruteurs…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.