Fermer
menu

Le portage salarial : un statut intéressant pour les seniors

vincent-remazeilles

Le portage salarial est un statut qui permet de vendre une prestation en tant que freelance tout en conservant la sécurité du statut de salarié. Vincent Remazeilles, Directeur de RH Solutions, un réseau national de portage salarial fondé en 2003, nous explique les avantages de ce statut qui devrait être mieux encadré d’ici la fin de l’année dans le cadre du projet de loi sur la simplification de la vie des entreprises.

 

Si on devait expliquer simplement le portage salarial on peut dire que c’est un statut qui permet de combiner la sécurité du statut de salarié avec l’indépendance de l’entrepreneur ?

Exactement, c’est le cadre idéal pour exercer une activité de freelance en tant que manager de transition, consultant ou formateur, tout en bénéficiant de la couverture sociale du régime salarié. Notamment en termes de retraite, d’Assedic ou de formation, le portage salarial ouvre les mêmes droits.

Concrètement pour passer au portage salarial, quelle est la première étape pour lancer une activité de cette manière ?

D’abord, il faut être dans une logique de recherche de missions, identifier le marché sur lequel vous allez vous lancer. En parler autour de soi, mentionner pendant un entretien d’embauche que l’on peut exercer en portage salarial pendant une certaine durée. Les sociétés de portage ne sont pas là pour trouver des missions à votre place, il faut donc être prêt à vendre vos prestations qui sont dites  » intellectuelles  » : conseil, ingénierie, formation dans des métiers différents comme les ressources humaines, l’informatique, le management de transition…

Quand on est prêt à vendre ce genre de prestations, que faut-il faire ensuite ?

La deuxième étape consiste à choisir une société de portage. Le mieux étant de rencontrer les personnes. Dans le cadre du portage salarial on met son argent en gestion dans une société, il faut donc une vraie relation de confiance. Vos factures seront en effet encaissées sur le compte de la société de portage. C’est pour cela que la proximité est un critère essentiel dans le choix de la société de portage.

La législation sur le portage salarial va prochainement évoluer pour être plus encadrée, c’est une bonne chose ?

Oui, il y a eu déjà plusieurs étapes réglementaires qui ont permis de mieux encadrer le portage. Il est entré dans le Code du travail en 2008 à travers deux articles, c’était déjà une belle avancée. Depuis, les partenaires sociaux ont travaillé sur un accord de branche, et dernièrement, le Premier ministre Manuel Valls a parlé du portage comme d’une solution pour développer l’emploi des seniors.

« Le portage offre un filet de sécurité rassurant pour lancer son activité de freelance »

Pourquoi le portage salarial est-il plus particulièrement adapté aux seniors ?

Les seniors représentent une part importante des personnes qui optent pour le portage salarial. Prenons par exemple le cas d’un cadre salarié qui se retrouve licencié à 50 ans en raison du contexte économique. C’est une personne qui a cotisé pratiquement toute sa carrière aux caisses de retraites Arcco et Agirc des salariés. S’il n’a jamais été en profession libérale, il n’a aucun intérêt à changer de régime. Il serait fortement pénalisé au moment de la retraite s’il le faisait. Le portage est vraiment adapté aux seniors qui ont été salariés toute leur vie.

L’autre intérêt pour les seniors de se tourner vers le portage salarial c’est la sécurité qu’offre le statut…

Oui, si vous vous lancez en profession libérale et que votre activité ne se passe pas bien vous n’avez pas de roue de secours, ni d’Assedic. Saisir une mission qui se présente de 6 ou 12 mois et se dire qu’en cas de problèmes on peut bénéficier d’allocations chômage, c’est une chance qui se présente. C’est aussi rassurant d’avoir ce filet de sécurité pour se lancer.

Les sociétés de portage se chargent de la facturation, on peut alors se concentrer sur son coeur d’activité ?

Effectivement, le côté back-office libère du temps pour prospecter. La société de portage va s’occuper des factures, des contrats commerciaux et assure aussi le recouvrement des factures. L’intérêt c’est que dans la relation particulière entre le consultant et son client, la société de portage intervient uniquement pour que tout se passe bien et que la contractualisation du travail soit facilitée pour les deux parties. Un consultant en portage salarial sera payé tous les mois et n’aura pas à courir derrière les devis impayés. C’est un temps précieux qui est économisé pour continuer d’activer son réseau.

Aujourd’hui, malgré les avantages, 50.000 salariés seulement travaillent en portage salarial, ce n’est pas encore très connu comme statut. Pourquoi ?

Le portage n’est pas encore très connu mais se développe. C’est encore un statut nouveau et émergent. Le portage ne peut fonctionner pour toutes les activités : dès lors qu’il faut un investissement matériel ou en en stock, ce n’est pas un statut adapté. Idem pour les métiers réglementés ou les petites facturations aux particuliers. Le portage, c’est une machine de guerre conçue pour des missions de consulting, les prestations intellectuelles, le management de transition qui représentent 99% de l’activité.

Les prestations en  ressources humaines et en informatique passent de plus en plus par le portage…

RH solutions a d’ailleurs réalisé un baromètre des métiers qui sont les plus adaptés au statut d’indépendant via le portage, quels sont les métiers qui émergent le plus en portage en ce moment ?

Les tendances observées depuis maintenant deux ans ont permis de voir le développement des profils de managers de transition ou de Consultants en sécurité alimentaire ou en Santé au travail… Des tendances parfois liées aux contraintes juridiques ou qui expriment plus naturellement des besoins d’expertises pour accompagner des investissements ou des réorganisations stratégiques des entreprises.

Mais c’est le métier des Ressources Humaines qui reste le 1er secteur au niveau du portage. Les consultants RH représentaient 21,4% des nouveaux portés fin 2013. Avec des métiers de « coachs » qui apparaissent ainsi que des profils de direction et d’organisation. Les chiffres de notre baromètre confirment également l’arrivée des consultants tournés vers les risques psycho-sociaux et la gestion du stress.

Les métiers informatiques sont aussi très adaptés au portage ?

Oui, c’est le deuxième secteur traditionnel du portage, avec 18,4 % des nouveaux arrivés de  juin à décembre 2013 (contre 15% sur la période janvier-juin 2013). Il s’agit surtout d’ingénieurs, de chefs de projets-AMOA et Conseil Informatique. Les risques de prêt de main d’oeuvre illicite poussent de plus en plus les ESN (le nouveau nom des SSII) à choisir des solutions transparentes comme le portage.

D’autres métiers sont aussi en légère progression. C’est le cas des consultants commerciaux ou marketing qui représentaient plus de 5% des nouveaux portés l’an dernier. Une progression, qui montre que malgré la crise, les entreprises cherchent toujours à vendre.

  • Pour en savoir plus sur le portage salarial, RH Solutions anime tous les mois dans plus de 20 villes, des réunions d’informations sur le portage. Rendez-vous sur le site internet pour voir les prochaines dates et vous inscrire à la réunion la plus proche de chez vous.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. KC
    10 septembre 2014 - 16h27

    Bonjour,

    Vincent Remazeilles indique dans l’interview qu’un senior qui changerait de régime après avoir été salarié toute sa carrière « serait très fortement pénalisé au moment de la retraite ».
    Pouvez-vous s’il vous plaît expliquer ce point ?

    Cordialement,

  2. regionsjob
    10 septembre 2014 - 16h31

    @KC : Si vers la fin de votre carrière, après avoir été salarié toute votre vie, vous vous lancez dans une activité en profession libérale par exemple, ce serait pénalisant car vous ne cotiseriez plus au même régime et n’auriez pas suffisamment de trimestres au moment du départ en retraite. Le statut du portage permet de rester un salarié tout en ayant une activité indépendante.

  3. Marie
    10 janvier 2015 - 2h55

    Bonjour,
    Si comme moi on a sacrifié sa carrière professionnelle pour élever deux enfants, et que l’on a cotisé une dizaine d’années guère plus, que doit-on faire pour se lancer en indépendant : auto entrepreneur qui vous permet de garder encore pendant 12 mois vos droits à l’ASS, ou passer au portage salarial…
    Bien cordialement,
    Marie

  4. Pierre
    29 mai 2015 - 12h40

    Merci pour cet article, il est complet et nous donne beaucoup d’informations sur le portage salarial comme sur ses atouts. Je suis surpris que les RH arrivent en tête, je pensais que c’était les métiers de l’informatique. Le portage est une option de choix pour ceux qui hésite à se mettre à leur compte.

  5. devenir autoentrepreneur
    5 octobre 2015 - 15h32

    Article très complet. J’ai moi même opté pour le portage salarial et ses nombreux avantages.

1 commentaire supplémentaire

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.