Fermer
menu

Femmes en Europe : les vieux clichés persistent

InegaliteseneuropeLa France fait peut être figure de mauvais élève au sujet de la parité mais elle n’est pas la seule en Europe. En faisant un petit tour d’horizon, on constate que les inégalités ont la vie dure, bien que certains de nos voisins soient en avance sur nous…

Les femmes sous-représentées

Au sein des entreprises, les femmes en Europe sont particulièrement sous-représentées dans les fonctions managériales (11%). Mais ne généralisons pas trop vite, car il existe à ce sujet de fortes disparités entre les différents pays d’Europe selon l’étude Women Matter d’octobre 2007. Ainsi, en Norvège, plus de 32% des membres des instances dirigeantes sont des femmes contre… 1% au Luxembourg ! La France est finalement à la traîne avec ses 8%, surtout lorsqu’on l’on sait que les derniers pays comme l’Espagne et l’Italie la talonnent de peu à 3 et 4%. Plus largement, il existe de grands écarts concernant la représentation politique des femmes en Europe. En 2004, la Suède était championne toutes catégories avec 42% de femmes au parlement, suivie par le Danemark, les Pays-Bas, la Finlande et l’Allemagne avec plus de 30%. Au bas de l’échelle : le Portugal (13%), l’Italie (12%), la France (10,6%) et la Grèce. A noter que ce sont également les derniers pays à accorder le droit de vote aux femmes.

Des progrès trop lents

Sans s’attarder sur la corrélation évidente entre toutes les inégalités dont fait l’objet la gente féminine, les retards sont visibles à d’autres niveaux. Le plus flagrant, sujet d’un éternel débat : les fameuses tâches domestiques. Malheureusement sans surprise, ce sont généralement les femmes qui y passent le plus de temps en Europe. C’est en Suède que les femmes y consacrent moins de temps (3h42 quand même contre 2h29 pour les hommes) et en Italie (5h20) le plus (tiens tiens ?!). Selon un article publié en janvier 2008 par l’Observatoire des Inégalités, la Commission Européenne confirme que les inégalités persistent entre hommes et femmes. Même si l’on constate des progrès, ils sont trop lents, l’exemple du marché du travail étant le plus flagrant. Un détail qui pourrait bien compromettre les objectifs du traité de Lisbonne (adopté en 2000) qui prévoyait un taux d’emploi féminin de 60% dans l’UE d’ici 2010.

L’éternel écart de salaire

Pour preuve, la récente étude de l’Apec démontre que l’écart de salaire chez les cadres hommes/femmes est actuellement de 17%. Plus globalement, l’observatoire des inégalités démontre que les inégalités de salaire entre les hommes et les femmes atteignent 29,2% en Europe, allant même jusqu’à 51% en Autriche (source : Eurostat 2005). C’est en Belgique que les écarts sont le plus réduits. Bien que l’étude concerne toutes les tranches d’âges, elles sont malgré tout moins marquées chez les jeunes générations. Mais si hommes et femmes n’occupent pas les mêmes types de postes, et les femmes occupent plus généralement des postes à moindres responsabilités. En France, malgré tout, l’écart des salaires reste à 7% à compétences égales…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Patricia
    16 octobre 2008 - 11h49

    C’est intéressant ce que tu nous dis. Il semblerait que les pays plus « macho » se situeraient autour de la méditerranée.

    C’est dans l’éducation des enfants que l’on peut espérer à long terme obtenir ce changement. Si l’on cesse de donner une dinette au petite fille et un camion de pompier au petit garçon, on rendra déjà une aide précieuse à l’égalité des métiers. De même, si l’on cesse de représenter les postes à responsabilité par des profils masculins et des postes d’assistanat par des profils féminins on pourra aussi modifier les donnes.

    Modifier un tel comportement est possible, même dans les pays méditerranéens en changeant les images qui forment nos normes.

  2. Priscilla
    16 octobre 2008 - 12h11

    Chère Patricia,

    effectivement en feuilletant les catalogues de jouets hier soir j’ai constaté la même chose : les filles ont le droit à la dinette ou au balai et les garçons au circuit de voiture et kit de bricolage ! On peut y trouver mille raisons : ce sont les jouets vers lesquels « leur instinct » penche naturellement, les enfants reproduisent ce qu’ils voient à la maison, etc… A cet âge rien de grave, mais à nous de ne pas les enfermer dans des clichés de ce genre et de leur montrer que tout est possible quelque soit le sexe, pourvu d’être en accord avec soi-même et d’avoir la volonté (c’est sans doute utopique mais tant pis !).
    Pour ce que je constate au quotidien, en France en tous cas, nous avons l’air sur la bonne voie, non ?!

  3. Patricia
    17 octobre 2008 - 12h09

    Je ne dirais pas que ce soit « instinctif ». L’enfant imite dès la naissance les faits et gestes des parents. Il n’a aucune notion de ce qui est bien ou pas. C’est l’éducation des parents dès son plus jeune âge qui va faire la différence.
    Ce n’est pas « grave », mais pour changer ce comportement plus tard, ce sera fonction de facteurs qu’on ne maîtrise plus vraiment (crise d’adolescence, besoin de se sentir différent, mal être, etc.).
    Puis l’âge adulte ramène à la raison. On sait qui on est et ce que l’on veut. Et à nouveau on s’appuie sur les valeurs acquises dans notre tout premier âge et là, instinctivement.
    Le progrès il y existe, mais est-il suffisant ?

  4. Valentin
    12 novembre 2008 - 14h12

    Bnjour,
    je voulait savoir pourquoi les femmes ont de moins en moins d’enfant en Europe?
    C’est pour un devoir de geographie.
    J’espere que vous repondrez a ma question avant demain :p

    Merci

  5. Priscilla
    12 novembre 2008 - 18h20

    Cher Valentin,
    plusieurs facteurs expliquent ce « déclin » : l’accès des femmes à la contraception, l’allongement de la durée de leurs études, qui repoussent leur entrée dans la vie active, donc réduit inexorablement le nombre d’enfants… De plus, les femmes actives sont plus aujourd’hui nombreuses. Mais sache qu’en France, la tendance va en s’inversant : notre cher pays détient le record de fécondité en Europe avec « environ » 2 enfants par femmes…

1 commentaire supplémentaire

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.