Fermer
menu

La pause-café en entreprise, un rituel loin d’être anodin

La pause-café au travail demeure un rituel important pour les Français : 9 salariés sur 10 déclarent en faire une (89 %), particulièrement la jeune génération, selon un sondage réalisé pour Carte Noire par l’IFOP sur les nouveaux codes de la pause-café en entreprise.

On entend souvent dire d’elle qu’elle est individualiste et ultra-connectée, au point que les échanges « IRL » (physiques) ne sont plus la norme. Voici un sondage qui vient contredire les clichés sur les générations Y et Z au travail. Oui, la pause-café a encore de beaux jours devant elle, toutes générations confondues et particulièrement chez les Millennials. Bonne pour la culture d’entreprise, elle permet aux collègues de tisser des liens et favorise la création de lien social dans la société.

Du lien social… et des ragots…

73 % de la jeune génération (les moins de 35 ans) considèrent ce rituel comme un moment de détente favorisant l’intégration et la relation entre les équipes et leur manager. En effet, 63 % d’entre eux prennent ce café avec leur supérieur hiérarchique (une proportion s’élevant à 70 % chez les hommes) et dans les grandes entreprises, ce paramètre est plus important (70 % contre 56 % des entreprises de moins de 10 salariés). Pourtant, une nette majorité des répondants déclarent n’avoir « rien obtenu » lors de ce break caféiné (59 %) !

Souder les équipes et favoriser le lien social n’est pas la seule fonction de la pause-café. Presque la moitié (44 %) des moins de 35 ans (contre 33 % des salariés tous âges confondus) profitent de ce moment pour se renseigner sur leurs collègues et obtenir des anecdotes croustillantes…

Mais qui sont vraiment les « pauseurs » ?

43 % des salariés qui ont l’habitude de faire au moins une pause-café lors d’une journée se disent en être les initiateurs ! Et ce sont notamment les hommes de la génération Y (47 %) et la moitié des salariés qui travaillent dans des espaces de coworking qui lancent le mouvement. Près du tiers des salariés (30 %) font leur pause seuls, notamment les seniors (41 %) contre 28 % chez les jeunes.

À lire également :
La pause-café en entreprise, un rituel productif

Un café, oui, mais avec qui ?

63 % des moins de 35 ans prennent leur café avec leur supérieur hiérarchique, une proportion qui monte à 70 % chez les hommes de cette tranche d’âge contre 57 % pour les femmes. 53 % des salariés prenant des pauses-café y voient l’occasion d’obtenir un retour sur leur travail avec leur supérieur, bousculant quelque peu les codes traditionnels : en d’autres termes, sans attendre l’entretien individuel annuel. Les réseaux sociaux qui font partie du quotidien des Français, sont également une occupation pendant la pause-café (49 %), qui devient le moment de consulter ses profils en ligne. Ce chiffre monte à 63 % chez les jeunes générations, internet faisant partie de leur environnement depuis leur plus jeune âge.

  • Etude menée auprès d’un échantillon de 1003 salariés, représentatif de la population salariée française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession, secteur d’activité) après stratification par région. Les interviews ont été réalisées du 23 au 26 février 2018.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.