Fermer
menu

Patronat et syndicats au diapason sur la compétitivité

Competitivite 09062011Le patronat (CGPME, Médef, UPA) et trois organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC) viennent de publier un rapport sur la compétitivité française. Les partenaires sociaux ont ainsi souhaité faire des propositions sur l’organisation du travail et de la formation, en dépassant les approches idéologiques. Ce document a été élaboré par un groupe de travail paritaire, auquel participait également FO, pas signataire du document final.

Qualité de service plutôt que prix bas
En préambule, les organisations signataires de ce rapport précisent qu’elles ne voient pas la compétitivité comme « une fin en soi » mais plutôt comme un moyen d’obtenir de la croissance et de l’emploi. Plutôt que le coût du travail, leur document final met en avant la compétitivité hors prix, c’est-à-dire les services liés au produit et à l’innovation. Car plus que sur la baisse des prix, c’est sur ce levier que la France doit jouer, après un recul du rapport qualité-prix des produits français.

Mieux former, mieux manager
Pour y parvenir, plusieurs solutions sont proposées, comme le « renouvellement des formes actuelles de management« . Ce volet comprend à la fois la rémunération des salariés, la gestion de leur carrière ou encore leur association aux performances de l’entreprise.

Ce capital humain demanderait d’ailleurs à être valorisé, le savoir-faire de la main d’oeuvre française étant « reconnu« . Il serait cependant nécessaire de faire évoluer les formations, pas assez adaptées aux besoins des entreprises, ainsi que l’orientation des étudiants et les modes de recrutement. La formation continue aurait notamment besoin d’être étendue à tous.

Quel financement ?
Pour mettre en place ces mesures, les partenaires sociaux demandent des investissements à l’État et aux collectivités territoriales, en matière d’éducation, de recherche et d’infrastructure. Pour cela la puissance publique doit pouvoir « dégager des marges de manoeuvre budgétaires » sans pour autant taxer plus le travail. Au contraire, les allègements des charges reposant sur les salaires font une fois de plus partie des revendications.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.