Fermer
menu
  • Qualité de vie au travail

Le pantacourt au bureau, assassinat de l’élégance ou ode au bien-être au travail ?

S’il est un vêtement clivant, c’est bien celui-là. A côté du pantacourt, le marcel en résille ferait presque l’unanimité.
Le port du pantacourt au bureau

Du bureau à la plage, le pantacourt se prête à toutes les fantaisies (GettyImages/FlairImages)

Saviez-vous que le pantacourt a sa propre page Wikipedia ? On y apprend ses différents noms : capri, corsaire mais aussi pinocchietto en Italie. On découvre qu’il a été imaginé en 1948 par la styliste Sonja de Lennart qui lui a également donné son nom de Capri pants.

Mais il y a pantacourt et pantacourt : la version qui nous occupe aujourd’hui n’est pas celle appréciée par Audrey Hepburn, portée avec un pull noir du plus bel effet et des chaussures plates. Celui auquel on pense se rapproche plus de la version arborée par Rafael Nadal sur terre battue.

Le pantacourt, c’est oui. Évidemment.

Tout simplement parce que chacun devrait pouvoir s’habiller comme il lui plaît et que tout le monde ne s’habille pas dans le but de modifier son aspect. Oui, certaines personnes se fichent complètement des vêtements, de ce qu’ils représentent et de ce qu’ils racontent. Oui, certaines personnes n’ont que faire du style parce qu’ils savent que la richesse de notre âme ne s’incarne pas dans un bout de tissu, que ce bout de tissu prenne la forme d’un pantacourt ou de n’importe quel autre truc qu’on trouvait affreux il y a deux ans mais qu’on trouve tellement canon en 2019.

Porter le pantacourt, c’est aussi adopter une posture intéressante : “je porte un vêtement méprisé qui ne va à personne pour me connecter avec la vie dans ce qu’elle a de plus prosaïque”. Voilà des gens qu’on a envie de respecter dans une entreprise, voilà les collègues dont on rêve !

Dernier argument, celui de l’écologie. Revêtir un pantacourt, c’est célébrer le seconde main et clamer qu’on s’habillera désormais uniquement avec des vêtements qui ne sont plus fabriqués nulle part.

via GIPHY

À lire également :
Pour obtenir une promotion, mieux vaut porter des vêtements colorés

Le pantacourt veut du mal à l’humanité

D’ailleurs Rafael Nadal lui-même a arrêté d’en porter, en tous cas en public. Peut-être qu’il s’adonne encore à ce plaisir coupable dans l’antre bienveillante de son foyer et c’est tout le mal qu’on lui souhaite mais ce dont il s’agit, c’est bien de porter le pantacourt sur son lieu de travail.

Est-ce que le pantacourt est un vêtement qui favorise la productivité ? Bien sûr que non ! Le pantacourt est clairement le vêtement de la glande et du dilettantisme. Un collègue qui porte un pantacourt vous rendra moins productif par capillarité, c’est prouvé scientifiquement (on a recueilli l’info auprès d’une association de platistes).

Le pantacourt est tout bonnement un vêtement incompréhensible. Rien que son nom est une aberration et la preuve de sa culpabilité d’assassin du style. Et pourquoi pas venir travailler en claquettes/chaussettes, on ne sera plus à une faute de goût près… Il est loin le look Capri Pants de Brigitte Bardot !

via GIPHY

NDLR : en réalité, venez au bureau comme vous êtes, à partir du moment où vous êtes propre et que votre tenue est à peu près décente. Vos collègues seraient mal avisés de vous juger sur un vêtement, ils devraient plutôt garder à l’esprit qu’en réalité, on est tous le pantacourt de quelqu’un.

À lire également :
Porter un costume d'homme au travail, l'expérience insolite d'une journaliste

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.