Fermer
menu

Les entreprises préférées des étudiants jugées « sympas »

0012amourgoogleQuelque 340 000 jeunes européens en dernière année d’études de commerce, management ou encore d’ingénieurs et d’informatique ont participé au palmarès annuel Trendence. Ils ont ainsi établi leur liste des 500 entreprises où ils souhaiteraient travailler. Comme l’an passé, ce classement 2012 fait à nouveau la part belle aux grands groupes, Google en tête. Un choix qui pourrait notamment s’expliquer par un besoin de stabilité en période de crise. Mais le capital « sympathie » des entreprises est également un facteur de choix pour les étudiants.

Populaire et sympa, Google arrive en tête

Bureaux design, produits innovants… Google a tout de l’entreprise sympa et dynamique. Sans surprise, elle arrive première du classement Trendence 2012, devançant ainsi Apple. Un autre critère semble important aux yeux des étudiants européens cette année : la stabilité. Le secteur de l’automobile allemande gagne ainsi 4 places chez les étudiants en commerce et en management (8ème) et deux places chez les ingénieurs (4ème). Encore moins surprenant, Renault perd 10 places, au 43ème rang du classement des ingénieurs.

Le secteur public se fait attractif

Pour trouver ce sentiment de stabilité tant recherché, les étudiants se tournent également vers le secteur public. La Commission européenne, tout comme la Banque centrale européenne et l’Agence spatiale ont pris 7 places chez les managers et les ingénieurs. « La Commission européenne gagne beaucoup en popularité, notamment dans les pays en crise », ajoute Mariana Rajic, senior marketing à l’institut Trendence.

La banque demeure populaire

Malgré une image qui a pu être écornée, les banques sont toujours autant prisées des étudiants et notamment des futurs managers. La Société Générale prend même 3 places (13ème). Goldman Sachs fait un bond de 10 places (26ème) et la Deutsche Bank s’installe sur la 35ème marche (+7 places). Pour Trendence, les étudiants estiment que ce secteur est l’occasion de relever des « défis en apportant de nouvelles idées ».

Les choix des étudiants sont également liés à la présence ou non de grands groupes sur leur territoire national. Ainsi, les jeunes diplômés d’Europe de l’Est auront tendance à opter en priorité pour les grands groupes internationaux type Google tandis que les Français citeront plus volontiers des modèles de réussite locales comme LVMH.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.