Fermer
menu
  • Ressources Humaines

L’offboarding ou comment dire au revoir à un collaborateur

Il n'y a pas que l'intégration des collaborateurs qu'il faut savoir soigner, leur départ est également un enjeu pour les entreprises.

Le cycle des RH : intégrer les collaborateurs – l’onboarding – puis gérer leur carrière et enfin assurer leur départ – l’offboarding. Comme pour la période d’entrée, les entreprises en font de plus en plus une expérience pour les collaborateurs car, même en dehors de l’entreprise, ces derniers en restent de fiers représentants ou, au contraire, la dénigrent.

Pour un départ maîtrisé, il y a tout l’aspect matériel à régler au mieux, l’administratif notamment, mais aussi un rapport peut-être plus affectif en recueillant auprès des salariés les motifs de leur départ. Cela permettra éventuellement de modifier certains processus de fonctionnement internes et dans tous les cas de parler sereinement avec l’employé. Même si la relation a été difficile, il faut dire merci pour le travail accompli. Pour lui signifier son importance, et pour le bon exercice de la société, il est également nécessaire de mettre en place une phase de transition entre l’ex-collaborateur et la nouvelle recrue. A défaut, de demander des documents pour une bonne prise de de poste.

Réussir l’offboarding d’un collaborateur, c’est également se donner les moyens de l’accueillir, à nouveau, plus tard, après une expérience où il aura encore gagné en compétences. Le phénomène des salariés boomerang, qui partent pour mieux revenir, a l’avantage de permettre des recrutements sécurisés et à moindre frais.

À lire également :
Les boomerangs, ces salariés qui s’en vont et puis reviennent

Les cinq étapes clés de l’offboarding

  1. Informer du départ. C’est un gage de confiance et de transparence auprès des équipes. C’est aussi signifier, si c’est le cas, qu’un poste est ouvert en interne.
  2. Gérer la continuité du poste. Pour assurer le bon fonctionnement de l’équipe, il faut assurer une transmission des savoirs entre l’ex et la nouvelle recrue. A défaut, de préparer un manuel reprenant tout ce qu’il faut connaître sur la mission.
  3. Solde de tout compte ! Lors d’un départ, il y a de nombreux points administratifs à vérifier, ne le faites pas par dessus la jambe, le collaborateur doit partir serein.
  4. Recueillir les impressions de l’offboardé. C’est le moment d’écouter ce que le collaborateur a à vous dire. Laissez-le exprimer son ressenti, ce qu’il aurait aimé voir changer.
  5. Récupérer les affaires et supprimer les accès. Clôturer les comptes interne, récupérer le badge et le matériel informatique éventuellement mis à disposition sont indispensables pour assurer la sécurité de l’entreprise.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une