Fermer
menu

Les meilleurs moyens d’occuper vos enfants pendant votre télétravail

Depuis le lundi 16 mars, et jusqu’à nouvel ordre, tous les enfants de France sont confinés à la maison. Alors que 30 % des salariés sont invités à télétravailler, quelles solutions s’offrent à eux pour ne pas être dérangés par leur progéniture en pleine réunion Skype ?

Il faudra ruser pour occuper ses enfants au cours des prochains jours (Getty images)

Tous les parents ne sont pas logés à la même enseigne. Ceux qui se plaignent habituellement du caractère mutique de leurs adolescents peuvent aujourd’hui s’en réjouir. A l’inverse, les parents avec de jeunes enfants sentent que les semaines à venir vont être longues. Très longues ? Comment les occuper toute la journée quand on n’est pas animateur de crèche ou instituteur et comment leur faire faire leurs devoirs tout en assurant sa journée de travail ? Faut-il les enfermer dans leur chambre, après avoir pris soin de capitonner et isoler les murs ? Voici quelques idées, glanées ici et là, pour vous aider au mieux à gérer cette situation sans vous entretuer… Ni remplacer la nounou par la télé (ou pas uniquement) !

À lire également :
Coronavirus : 60 000 salariés concernés par le chômage technique

50 activités d’intérieur pour ses enfants

Le site Jeux et compagnie a eu la bonne idée de recenser 50 idées d’intérieures pour les enfants qui s’ennuient. Parmi elles, vous pouvez organiser un cache-cache de leurs doudous. Le but étant qu’ils les recherchent le plus longtemps possible… Vous pouvez aussi leur suggérer de créer une pièce de spectacle, dont la première représentation aura lieu à 17h tapantes, quand vous fermerez votre ordinateur, ou plus tard, selon votre emploi du temps. Autres bonnes idées : dites à vos enfants de créer la plus longue piste de dominos jamais vue au monde ou encore de rédiger une liste des points d’amélioration de leurs parents.

Miser sur les programmes éducatifs  

Comme de nombreux enfants confondent confinement et travail, vous pouvez leur faire plaisir en les installant devant un écran. Mais pas devant n’importe quel programme. Les émissions éducatives pas trop mal faites sont nombreuses : Il était une fois la vie, C’est pas sorcier, Le professeur moustache (pour les plus grands tout de même)… Si vos ados révisent la Seconde Guerre mondiale, vous trouverez bien un reportage sur l’appli d’Arte. Le site Calculatice vous permettra de faire réviser à  enfants leurs tables de multiplication. Plus globalement, le site Taleming recense de nombreux sites pédagogiques. Selon l’âge de vos enfants, les basiques marchent toujours très bien : coloriage, découpage, jeux de sociétés, etc.

Lire, lire et encore lire !

Les parents d’enfants en bas âge ne s’y retrouveront pas mais pour les autres nous vous souhaitons d’avoir fait le plein de livres à la bibliothèque. Les collections rose et verte, les « J’aime lire », les 7 tomes d’Harry Potter, le « Club des cinq », tout est bon pour développer leur imagination et vous laisser un peu de répit. Pour assurer le programme scolaire, vous pouvez également vous rendre sur le site Mon espace e-education. Choisissez ensuite l’éditeur, le niveau (CP, lycée, etc.), la classe et la discipline à travailler. Idem sur le site Biblio manuels.

S’informer gratuitement

Si vos enfants aiment l’actualité, vous pouvez vous connecter gratuitement à Le Petit Quotidien ou Mon Quotidien, L’Actu et L’Eco de l’éditeur Playbac, et ce pendant 15 jours. Pour trouver tous les codes pour vous connecter gratuitement, suivez les conseils de Mélanie Bottier Jalans qui a partagé un post LinkedIn très utile !

Instaurer un espace de travail clos et des règles strictes 

Une fois que vous avez trouvé des idées pour occuper vos enfants pendant toute la journée, il faut encore réussir à vous prémunir de l’intrusion de vos bambins dans votre activité professionnelle. Pour cela, commencez par vous délimiter un véritable espace de télétravail. Si vous n’avez pas de bureau fermé, vous pouvez « enfermer » votre bureau avec des étagères. Quand vous entendez « Maman » « Papa », et que les enfants se chamaillent, n’intervenez pas. Répétez bien que vous partez travailler et tenez-vous à vos horaires. Le plus important est d’instaurer une routine. Idéalement la même que lorsque vous êtes au travail : petit-déjeuner matinal, puis vous rejoignez votre espace de travail. Pause déjeuner avec vos enfants et ensuite vous y retournez. Faites bien comprendre aux plus jeunes que vous travaillez pour ramener de l’argent et payer les jeux, la nourriture, les habits, etc. Les enfants comprennent parfaitement ces valeurs.


À lire également :
12 conseils pour bien télétravailler

Modifier les horaires de lever et de coucher

Pour être tranquille tôt le matin ou plus tard le soir, vous pouvez aussi changer les habitudes de sommeil. Si vous souhaitez bien avancer le matin, couchez vos enfants plus tard, tout simplement. A l’inverse, si vous voulez travailler le soir, avancez l’heure du coucher.

Voilà, vous voici armés pour passer un mois en télétravail tranquille. Non, en vrai, on le sait, vos enfants vont se gaver de dessins-animés et, de toute façon, tous passeront au niveau supérieur qu’ils maîtrisent le programme scolaire ou non. Finalement, les plus à plaindre sont les professeurs qui vont s’arracher les cheveux face au niveau de leurs élèves encore plus mauvais que l’an dernier.

À lire également :
Coronavirus : la possibilité de l’arrêt maladie pour les parents qui ne peuvent pas faire garder leurs enfants

    Recevez l'essentiel de l'actualité RH

    En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

    Ces articles devraient vous intéresser
    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
    Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

    Dossiers à la une