Fermer
menu

Numérique en entreprise : les dirigeants encore frileux

NumeriqueentrepriseOpinion Way et l’Association Progrès Management (APM) ont interrogé des dirigeants d’entreprises pour mieux connaître leurs usages du numérique (réseaux sociaux, internet mobile, smartphone, blogs outils web 2.0…). Et d’après cette enquête, présentée le 7 juin dernier, le constat est sans appel : si certains outils de travail collaboratifs sont déjà assez répandus dans les entreprises, les réseaux sociaux ne semblent pas encore avoir convaincu les dirigeants.
Au rayon des outils informatiques dont les entreprises disposent, on retrouve les grands classiques : Internet (dans 88% des sociétés interrogées), un accès distant à la boite mail professionnelle (63% des sociétés du panel proposent cet outil à leurs salariés), un site internet officiel pour la société (pour 57% d’entre elles seulement !), une messagerie instantanée (41% des cas) ou encore un intranet pour 36% des entreprises.

7% des entreprises ont un compte Twitter

Mais quand on interroge les dirigeants sur les outils un peu plus innovants et récents, force est de constater que leur usage n’est pas encore très répandu. Ainsi, une minorité d’entreprises ont créé une page Facebook officielle (16%), même proportion sur un réseau social, et 7% seulement des sociétés interrogées lors de cette enquête alimentent un compte Twitter officiel. Quant aux plateformes vidéos, c’est l’outil « grand public » le moins répandu : 6% des entreprises l’utilisent.

Les patrons ne sont pas des geeks

Et quand on interroge les dirigeants sur leurs usages individuels des outils numériques on retrouve encore une grande disparité : un patron sur deux utilise un smartphone pour les activités professionnelles, mais seulement 12% sont présents sur un réseau social pour leur travail alors que 40% ont un compte personnel. Sur les forums de discussion, les dirigeants sont encore moins actifs, 16% déclarent les utiliser pour leur travail. Même chose pour les tablettes tactiles.
Et les patrons blogueurs ? C’est encore une minorité (8% les dirigeants bloguent personnellement et 3% officiellement pour leur entreprise). On est très loin des usages de ces mêmes outils par les salariés qui est deux à trois fois plus important.

Fracture numérique avec les salariés

Les dirigeants ne semblent pas avoir conscience de l’impact des outils numériques sur leur activité. En majorité ils pensent que cela n’a pas ou peu d’impact le management, la productivité des salariés ou leur attachement à leur employeur. Quand on les interroge sur l’avenir, le numérique n’aura pas non plus à leurs yeux plus un rôle plus important qu’aujourd’hui sur les processus d’innovation, la communication interne, le recrutement ou les échanges avec les collaborateurs. Mais ils sont aussi conscient en majorité qu’il existe « un risque de fracture numérique entre les salariés habitués à travailler avec les technologies numériques et les autres ».

Mais alors de quoi ont-ils peur ? C’est d’abord évidemment la sécurité informatique qui les inquiète lorsque les salariés utilisent les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Ils craignent aussi les fuites d’informations confidentielles, le temps passé à l’usage personnel pendant le temps de travail et les atteintes à la réputation de la société.

8% des entreprises bloquent l’accès à Internet

Pour autant, 79% des dirigeants d’entreprises laissent leurs salariés avoir un accès libre à internet. 8% des sociétés interrogées bloquent tout de même totalement l’accès. 5% limitent l’accès aux cadres et 6% restreignent la navigation à certains sites autorisés. Mais encore 52% des dirigeants réfutent l’idée que pour « attirer et fidéliser les nouvelles générations de salariés, une plus grande liberté d’utilisation des nouvelles technologies est nécessaire ». Ce qui va à l’encontre de toutes les autres études sur les attentes de la Génération Y en entreprise.

La conclusion de cette étude est elle aussi paradoxale et montre que les dirigeants ont encore du chemin à faire dans l’utilisation et la propagation de ces nouveaux outils : 57% des dirigeants reconnaissent que c’est leur rôle « d’accompagner et d’encourager l’utilisation du numérique dans leur entreprise », mais concrètement, 73% d’entre eux n’ont pas mis en place de formations spécifiques et n’envisagent même pas de le faire. En résumé, « il est urgent d’attendre ».

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Pressmyweb – Charles
    19 juin 2012 - 12h33

    Très intéressant, faudrait approfondir selon les ages.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.